Mon compte Devenir membre Newsletters

Les achats responsables progressent lentement mais sûrement

Publié le par

65% des entreprises respectent au moins un critère RSE au sein de leur politique achats : c'est le résultat de notre enquête sur la fonction achats, en partenariat avec le cabinet Demos. Une donnée encourageante, qui montre le cost-killing n'est plus seul à régner.

Les achats responsables progressent lentement mais sûrement

Point notable de l'enquête: l'évolution -certes encore timide- des achats responsables. En effet, seuls 35% des sondés, dans le cadre de notre enquête sur la fonction achats(1), disent n'intégrer aucun critère RSE dans leur politique achats, contre 46,6% lors de notre étude précédente. Si la promotion du développement durable n'est pas toujours un objectif prioritaire pour les acheteurs (figurant parmi l'une des dernières priorités des répondants sur les 12 items proposés), "les services achats sont donc toutefois de plus en plus nombreux à intégrer des critères environnementaux et écoresponsables dans les appels d'offres", se réjouit Muriel Guillemot, consultante chez Demos.

Autre résultat significatif: pas moins d'un tiers des répondants réalise des audits environnementaux et sociaux chez ses fournisseurs et/ou oeuvre dans une structure certifiée ISO 26000. "Certes, la part d'entreprises certifiées est loin d'être considérable, eu égard au coût très élevé d'une telle démarche, mais cela n'en atteste pas moins de la préoccupation de plus en plus forte des acheteurs à l'égard des enjeux de la RSE", souligne le formateur Patrick Caverivière, formateur chez Demos. Par exemple, près d'un tiers dit recourir au covoiturage pour les déplacements professionnels. Une politique d'entreprise qui s'inscrit dans une démarche globale de qualité et d'innovation rompant avec le cost killing pur et dur. À titre d'exemple, la plupart des sondés favorisent l'achat de voyages auprès de compagnies aériennes régulières au détriment de leurs homologues low cost (pour 40% d'entre eux, le low cost représente 5% à peine du poste travel). On note également que 16% des sondés ont intégré des véhicules électriques à leur flotte automobile.

Les raisons des efforts des entreprises en matière de RSE demeurent cependant exclusivement d'ordre financier.

(1) Enquête réalisée en ligne par le cabinet Demos d'août à septembre 2014 auprès de 251 services achats du secteur privé et public. Près de 68% des organisations interrogées ont un effectif total supérieur à 750 salariés. 70% ont un effectif achats de moins de 20 collaborateurs.

Témoignage d'un acheteur : Alain Vergne, responsable achats, Communauté urbaine de Bordeaux



En tant que structure publique oeuvrant pour l'intérêt général, nous devons mettre les achats responsables au coeur de notre stratégie. Et les leviers actionnés pour remplir nos engagements sont multiples! Au-delà de l'achat de papier recyclé et d'ordinateurs basse consommation, nous travaillons avec nos fournisseurs de travaux publics sur l'écoconception de matériaux divers, comme des enrobés tièdes afin qu'ils soient moins polluants. Par ailleurs, nous intégrons des clauses d'insertion sociale dans nos marchés, avec pas moins de 130000 heures contractualisées en 2013. Ce qui a permis, in fine, la réinsertion de 414 personnes. Enfin, nous planchons sur l'accessibilité des PME à nos marchés. En partenariat avec notre CCI locale, nous avons organisé en décembre 2013 une rencontre ayant réuni 170 entreprises. Au programme: présentation de notre politique achats, explication de nos process de consultation et méthodes d'analyse des offres et, enfin, séance de speed dating.

Nous vous donnons rendez-vous chaque jour de cette semaine pour découvrir des nouveaux enseignements issus de ce baromètre sur la fonction achats mené en partenariat avec Demos. Demain, nous nous intéresserons aux salaires et à l'utilisation actuelle des logiciels d'achats par les directions achats.