Mon compte Devenir membre Newsletters

[Trophées Décision Achats] Christophe Epinay, directeur achats d'Elta, instaure un management fournisseurs efficace

Publié le par

Le patron des achats d'Elta, filiale du groupe Areva, n'a pas seulement eu recours à la rationalisation du panel pour optimiser le management de ses sous-traitants, mais a su transformer ces derniers en véritables partenaires intervenant en amont dans les process de production.

[Trophées Décision Achats] Christophe Epinay, directeur achats d'Elta, instaure un management fournisseurs efficace

Christophe Epinay concourt à l'élection du Directeur Achat de l'année, organisée dans le cadre des Trophées Décision Achats.

Déployer une gestion efficace et innovante de la relation fournisseurs : c'est peu ou prou le défi relevé par Christophe Epinay, directeur achats d'Elta, filiale du groupe Areva spécialisée dans la fourniture d'équipements électroniques pour environnements sévères. "Dès mon arrivée dans l'entreprise en 2005, j'ai employé les grands moyens pour bâtir une direction achats mâture, capable d'activer tous les leviers achats traditionnels - rationalisation, négociation, contractualisation...- au delà de la passation de commande et autres missions d'approvisionnement stricto sensu", confie ce dernier.

Pour ce faire, il s'est engagé tout d'abord dans l'harmonisation de A à Z des pratiques achats en interne. "Un travail préalable d'autant plus essentiel que nous avons changé dès 2005 de schéma industriel en terme de make or buy, privilégiant désormais une forte politique d'externalisation de notre production, tout en conservant en interne les activités à forte valeur ajoutée d'intégration et de test. Cette évolution d'Elta, de producteur à intégrateur, a donc permis de faire jouer à plein le rôle d'interface occupé par la fonction achats", raconte Christophe Epinay. Car en s'orientant vers l'achat de semi-ensembles complexes et à très forte valeur ajoutée auprès de fournisseurs experts, Elta a vu son volume achats augmenter massivement, induisant ainsi une nécessaire action d'optimisation des dépenses. "Et ce, via la massification propre à réduire, in fine, le nombre de fournisseurs sans pour autant négliger nos impératifs en terme de qualité et de sécurité largement essentiels dans les secteurs où nous évoluons : aéronautique, nucléaire, activités spatiales, etc."

Expertise multisectorielle

Grâce à une stratégie de sourcing étudiée, la direction achats est en mesure de référencer les partenaires disposant des référentiels métiers nécessaires, avec visites de contrôle sur site et audits qualité à la clé. Et ce, tout en favorisant les acteurs forts d'une expertise multisectorielle. "Car pour mutualiser les volumes, encore fallait-il trouver des partenaires pouvant adresser en même temps tous les marchés sur lesquels nous sommes positionnés".

Pour favoriser, plus encore, une massification intelligente, la direction achats veille à identifier les profils capables de s'adapter aux rythmes de production très différents d'Elta : "en série, pour toutes nos solutions coeur de business telles que les balises de détresse, et en mode projet (one shot) pour les chantiers ponctuels de construction, par exemple, de sous marins ou de centrales étalés sur plusieurs années avec une récurrence faible". Autre levier d'optimisation activé, et pas des moindres : intégrer les fournisseurs stratégiques le plus en amont dans les équipes projets. "Dans la mesure où nos process de production sont très longs, il était impératif de faire intervenir nos partenaires dès la phase de conception pour garantir une fabrication du produit au meilleur prix. Et ainsi ne plus attendre l'étape de production, intervenant souvent trop tard, pour sécuriser le coût de l'opération".

De quoi réconcilier de manière durable les équipes ingénierie d'Elta et les équipes de production des sous-traitants. Signe du caractère fructueux d'un tel "management fournisseurs", la direction achats prévoit de plancher à court terme avec ses partenaires sur la dématérialisation des échanges transactionnels pour booster davantage l'efficacité du cycle purchase-to-pay.


Son parcours

Christophe Epinay, 53 ans, ingénieur de formation, est diplômé de l'IFG (Institut français de gestion). Après avoir collaboré neuf ans au sein du groupe Matra, puis neuf ans au sein de Schneider Electric, comme chef de projet, puis responsable des achats industriels dans une division de l'entreprise, il intègre en 2004, Cegelec, en tant que directeur achats de la filiale sud ouest. En 2005, il est nommé directeur achats d'Elta, filiale d'Areva.


La fiche de Elta

Activité : Équipements électroniques pour environnements sévères

Effectif total : 230 personnes

Chiffre d'affaires 2013 : 38 millions d'euros

Effectif achats : 10 collaborateurs

Volume achats 2013 : environ 20 millions d'euros