Comment (bien) acheter la participation de son entreprise à un salon?

Publié par le - mis à jour à
Comment (bien) acheter la participation de son entreprise à un salon?

Avec 1135 évènements et 21 millions de visiteurs chaque année en France, les salons sont devenus un moyen de communication incontournable pour les entreprises. Comment s'y prendre? Quel appel d'offres? Quel ROI? Le point avec FG Design, agence spécialisée dans le conseil en événements.

  • Imprimer

Un euro investi dans un salon rapporte en moyenne 8 euros de CA, entre 3 et 8 mois après le salon, et 2 euros en sortie de salon (source: UNIMEV-CCI Paris Île-de-France). Alors, comment optimiser sa présence sur un salon? Au préalable, plusieurs étapes sont à suivre:

-définir un objectif stratégique (lancement d'un produit, valorisation de l'image de marque),

-définir un rétro-planning de la réservation du salon jusqu'à la date du salon,

-définir des process internes avec la désignation d'un comité de pilotage, en général composé de la communication ou du marketing, des équipes produit et des achats.

Bien choisir son stand

Différents types de stands existent. Le nomade (moins de 12 m²); le one shot conçu pour une utilisation par an et qui ne se réutilise pas (plus de 24m²), ou encore le modulable (prévu pour être stocké et remonté, allant jusqu'à 400m², parfois il est déjà packagé et directement loué). En fonction des objectifs de l'exposant et du nombre d'utilisations, Xavier Pommier, directeur grands comptes chez FG Design, recommande deux solutions:

-pour à 1 à 2 salons par an, sur de petites surfaces ou sur des cibles très différentes, il vaut mieux opter pour la solution locative d'un stand packagé. Aucun investissement n'est à prévoir, c'est uniquement un budget de fonctionnement comme l'impression des visuels, qui pourront être réutilisés. Cette solution s'adapte à toutes les typologies de lieu. Un large choix de mobilier design et contemporain et de nombreux accessoires pour la mise en avant de produits et services sont inclus. Valable pour des surfaces de 6 à 36 m².

-pour plusieurs salons par an, de 6 à 400 m², avec la volonté de garder une cohérence de marque sur toutes les prises de parole, et de maîtriser le budget sur 1, 2 ou 3 ans, il est préférable d'acheter un concept réutilisable sur plusieurs années. C'est le stand tradi-modulable, qui combine le stand traditionnel, sur-mesure, fabriqué et monté par des menuisiers et des structures modulaires. C'est un stand conçu pour vivre plusieurs années, avec des montages réguliers.

Des stands peuvent être éco-conçus avec des solutions de développement durable, des matériaux recyclables et en gérant les déchets. Il convient d'interroger les agences de design d'espace sur leur engagement éco-responsable (labels PrestaDD, Ecovadis, ISO 20121), sans oublier de communiquer ses critères RSE pour qu'ils soient suivis et mesurés.

Lire la suite en page 2: Bien rédiger l'appel d'offres

Journaliste pour emarketing.fr, ecommercemag.fr et relationclientmag.fr, je suis toujours à la recherche d’idées marketing et retail fun et innovantes. [...]...

Voir la fiche

Sur le même sujet

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole
Category Management
Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Par Marie-Amélie Fenoll

L'exploitant agricole est un chef d'entreprise avec des dépenses de biens et de services. Comment l'aider à acheter mieux dans un monde agricole [...]

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?
Category Management
Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Par Clément Fages

Impact social et écologique, dégradation de l'image de marque... Alors que se terminent le SIA et les négociations entre industriels et distributeurs [...]

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression
Category Management
Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Par Camille George

Dans une démarche de meilleure maîtrise de cycle de vie produit et d'économie circulaire, Konica Minolta vient de lancer une gamme de systèmes [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]