Nancy : la première prison "publique - privée" au coeur d'une embarrassante affaire

Publié par le

Les plans de la prison ont été dérobés dans les locaux d'une filiale d'Eiffage BTP. L'établissement doit être inauguré dans quelques mois.

  • Imprimer

Mauvaise publicité pour les PPP (partenariats public-privé). Les plans ainsi que des données confidentielles sur la future prison de Nancy, la première en France à être réalisée grâce à un financement "public-privé", ont été dérobés dans les locaux d'une filiale d'Eiffage BTP, en charge de la conception et de la réalisation de l'établissement.  Celui-ci doit être inauguré en juin prochain. L'affaire, révélée le 9 mars par l'Est Républicain, pourrait conduire à repousser l'ouverture. 

D'autres prisons en PPP

Créé par une ordonnance de 2004 et réformé en début d'année, afin d'en faciliter l'accès, le PPP est un contrat permettant à des opérateurs privés de concevoir et gérer des équipements publics en échange d'un loyer annuel versé par la collectivité.  La contruction de l'ensemble des nouvelles prisons en France se fait par le biais des PPP.

Sur le même sujet

La commande publique "as a platform"
Achats publics
La commande publique "as a platform"
vege - Fotolia

La commande publique "as a platform"

Par Camille George

Le digital bouscule l'ordre établit dans la commande publique. Pour qu'elle s'inscrive dans la stratégie d'Etat plateforme qui vise à dé-siloter [...]

La rédaction vous recommande