L'État augmente son enveloppe pour développer la filière bio

Publié par le

Une rallonge de 12 millions d'euros sur trois ans vient s'ajouter aux 22 millions d'aides à la conversion des agriculteurs. L'objectif est de développer une offre encore rare.

  • Imprimer

Les collectivités locales sont nombreuses à introduire le bio dans les repas scolaires, et l’État veut 15 % de denrées bio au menu de ses restaurants administratifs d’ici 2010. Problème : l’offre reste marginale, seulement 2 % des terres agricoles étant consacrées au bio. Le Grenelle de l’environnement ayant prévu de porter les surfaces cultivées à 6 % d’ici 2012, le gouvernement a annoncé en octobre une rallonge annuelle de 12 millions d’euros pendant trois ans. Ils s’ajouteront aux 22 millions déjà consacrés aux aides à la conversion des agriculteurs.

Sur le même sujet

Le développement durable côté bloc opératoire
Achats publics
Le développement durable côté bloc opératoire
Martin Chalou

Le développement durable côté bloc opératoire

Par la rédaction

"Si le bloc opératoire, centre névralgique d'un établissement de santé de court séjour, est exemplaire, il peut embarquer les autres services [...]

La commande publique "as a platform"
Achats publics
La commande publique "as a platform"
vege - Fotolia

La commande publique "as a platform"

Par Camille George

Le digital bouscule l'ordre établit dans la commande publique. Pour qu'elle s'inscrive dans la stratégie d'Etat plateforme qui vise à dé-siloter [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]