Délais de paiement : le ministère de l'Economie revoit son circuit de facturation

Publié par le

Pour respecter l'objectif de 30 jours, Bercy généralise le "service facturier", testé avec succès. Le service qui émet la facture centralisera toutes les opérations de préparation de paiement.

  • Imprimer

En 2008, les administrations du ministère de l'Economie et des Finances (Minefe) ont payé en moyenne leurs fournisseurs dans un délai de 47 jours, alors que la loi impose un délai de 30 jours à l'Etat depuis avril dernier. Le ministre du Budget, Eric Woerth, qui prône "l'exemplarité" de l'administration dans un contexte de crise économique, a donc décidé de généraliser dans son ministère “ le service facturier”, un service expérimenté avec succès l'an dernier sur 14 000 factures. Désormais, le service qui émet la facture centralisera toutes les opérations de préparation du paiement.

23 milliards d'euros de dépenses

En 2008, le ministère a dépensé près de 23 milliards d’euros, dont 1,5 milliard d’euros de factures et de marchés divers (travaux d’entretien, fournitures, informatique, transport, logistique, traductions, etc.), émettant plus de 82 000 factures.

 

Sur le même sujet

L'heure est à la signature électronique
Achats publics
L'heure est à la signature électronique

L'heure est à la signature électronique

Par la rédaction

Nouveau signal de modernisation pour la commande publique. Si le nouvel arrêté relatif à la signature électronique propose sans imposer, le [...]

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?
Achats publics
Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Par Camille George

Pour connaître le ressenti des TPE/PME sur l'accès à la commande publique, l'OECP a missionné la Médiation des entreprises. Ces remontées terrain [...]

Comment booster la commande publique responsable?
Achats publics
Comment booster la commande publique responsable?

Comment booster la commande publique responsable?

Par Marie-Amélie Fenoll

La commande publique responsable est un levier insuffisamment exploité. C'est pourquoi un groupe de travail du Conseil économique, social et [...]

Que va changer l'open data pour les marchés publics ?
Achats publics
Que va changer l'open data pour les marchés publics ?

Que va changer l'open data pour les marchés publics ?

Par Camille George

Le 1er octobre 2018, l'ensemble des organismes publics est censé passer à l'open data. Soit adapter les profils d'acheteurs, définir et mettre [...]

La rédaction vous recommande