Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

SUR LE FIL...

L'Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a été récompensée, en décembre dernier, pour son projet «Accords-cadres nouvelles technologies de l'information et de la communication», dans le cadre des Victoires des acteurs publics 2012. L'AP-HM a ainsi reçu le prix de l'organisation dans la catégorie Fonction publique hospitalière pour avoir coordonné les achats en matière de NTIC pour le réseau coopératif d'achats groupés hospitaliers Uni. H. A. Ce chantier a permis d'équiper près de 405 établissements hospitaliers de logiciels Microsoft grâce à un accord-cadre passé avec ce géant de l'informatique, avec des économies allant de 25 à 80 %. L'accord avait été finalisé le 14 février 2011 .

Reims Métropole renouvelle sa confiance à Sita, filiale de Suez Environnement, pour le tri de ses déchets. La ville vient ainsi de confi er, de nouveau, à Sita Reims Nettoiement, filiale de Sita, le tri sélectif de son agglomération pour un montant de 5 millions d'euros. Ce contrat d'une durée de 33 mois a pris effet le 14 janvier. Reims Métropole a également reconduit la société Chazelle, autre filiale de Sita, pour l'exploitation de son centre de tri Trivalfer. Un centre qui gère chaque année le tri et le conditionnement de 13 000 tonnes de déchets recyclables des 211 000 habitants de Reims Métropole.

Lyonnaise des Eaux: la ville de Castres est bien condamnée

La ville de Castres devra verser 32,5 millions d'euros à la Lyonnaise des Eaux, filiale de Suez Environnement. Ainsi, le Conseil d'Etat confirme l'arrêt de la cour administrative d'appel de Bordeaux qui avait condamné la ville de Castres, en juin 201 1, pour rupture unilatérale du contrat d'eau et d'assainissement. Le conflit remonte à 1996. A l'époque, un comité des usagers de l'eau saisit la justice administrative pour contester le fait que la Lyonnaise répercute sur les factures le remboursement des droits d'entrée qu'elle a acquittés quand elle a obtenu le contrat, explique le maire. Ces droits d'entrée sont alors légaux. En 2001, la justice administrative donne raison aux usagers et déclare illégaux les tarifs de l'eau à Castres. Mais la municipalité et la Lyonnaise ne réussissent pas à s'entendre sur une renégociation des contrats. En 2004, la ville de Castres rompt de manière anticipée et unilatérale les contrats d'eau et d'assainissement conclus pour trente ans en 1990. La Lyonnaise des Eaux saisit alors la justice qui condamne la ville à verser 32,5 millions d'euros à la filiale de Suez Environnement. «Ce montant constitue l'indemnisation pour les sommes dépensées au prof t de la ville de Castres et qui n'ont pu être amorties sur la durée du contrat», explique le groupe Suez Environnement dans un communiqué. Suez Environnement et Lyonnaise des Eaux se disent «satisfaits de cette décision qui va dans le sens de l'équité et du respect des contrats».

Spie favorise l'accueil de la mobilité électrique

Accueillir la mobilité électrique dans la ville est, pour les collectivités, une opportunité de création de valeur répondant aux exigences de la population et de la société. A ce titre, Spie, société spécialisée dans les services en génie électrique, mécanique et climatique, de l'énergie et des systèmes de communication, propose aux collectivités une approche globale pour un déploiement des infrastructures de charge au sein des villes. Cette of re modulaire inclut la maintenance et couvre l'ensemble des problématiques de la mise en place d'une infrastructure de recharge: choix du type de charge, de prise, de gestion d'accès avec ou sans monétique, architecture du réseau de bornes, design de l'espace, conception du raccordement électrique, maintien en conditions opérationnelles, etc.

Cette démarche s'inscrit dans une action d'exemplarité écocitoyenne, précise le groupe. Ainsi, Spie implante des moyens de recharge pour la flotte captive de la collectivité afin que celle-ci concrétise son engagement de l'Agenda 21 et respecte la loi sur l'air. De plus, cela répond à un service de proximité pour les citoyens à deux niveaux: d'une part, pour les habitants des coeurs de ville ne disposant pas de garage, en leur donnant la possibilité de trouver un point de recharge pour leur véhicule électrique sur la voirie, d'autre part, pour les usagers ayant besoin de reprendre de l'énergie pour atteindre leur domicile.