Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

@ © VIOLETKAIPA - FOTOLIA

Le Centre Pompidou confie son système de climatisation à Dalkia

Le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou de Paris a confié à Dalkia, filiale de Veolia Environnement et d'EDF, la rénovation de son système de climatisation avec, pour objectif, une amélioration de la performance énergétique et environnementale de l'institution. Dalkia remplacera progressivement les treize centrales de traitement d'air actuellement en fonction sur le toit du bâtiment par de nouvelles centrales équipées de pompes à chaleur air/air. Ces dernières amélioreront les rendements électriques et thermiques et répondront aux besoins de chaleur, de froid et d'hygrométrie des 100 000 m2 de surface du musée.

En fonction des conditions climatiques, ces nouveaux équipements diffuseront l'air prélevé à l'extérieur ou recycleront l'air intérieur. «Les performances en matière d'efficacité énergétique du bâtiment permettront au Cnac de réduire de 20 % sa consommation d'énergie et d'éviter le rejet de 500 tonnes de CO2 par an», estime le groupe. Ces travaux de performance énergétique, commencés en juin 2012, s'achèveront en 2015. Ces équipements maintiendront une température oscillant entre 21 et 23 degrés. Afin de conserver les oeuvres exposées dans des conditions optimales, ce procédé garantit par ailleurs le maintien d'une hygrométrie constante de 50 %. Enfin, les visiteurs ne pâtiront pas des travaux car le musée demeurera ouvert au public sans interruption.

@ © AGPH - FOTOLIA

S'hydrater au travail, une question de santé

Boire (de l'eau) sur son lieu de travail sans modération, c'est le message adressé par l'Association française de l'industrie des fontaines à eau (Afifae) dans un courrier aux ministres de la Santé, Marisol Touraine, et du Travail, Michel Sapin, sur le problème de l'hydratation des salariés sur leur lieu de travail. Selon l'association, la question de l'hydratation reste aujourd'hui «en dehors de toute recommandation en matière de santé publique». L'Afifae regrette que «la volonté et les dispositions exprimées par les pouvoirs publics, dans le cadre des plans santé au travail et du Plan national nutrition santé, soient restées sans suite».

L'Afifae rappelle également que la réglementation obligeant l'employeur à mettre à la disposition de ses salariés de l'eau fraîche et potable toute l'année1 est «imprécise» et par conséquent «trop peu et inégalement appliquée». Elle dénonce l'ambiguïté des textes existants sur la gratuité. En effet, celle-ci n'est définie dans le Code du travail qu'en période de canicule. L'Afifae a donc invité les ministres compétents à préciser la réglementation à l'aide d'une circulaire explicitant la gratuité de la mise à disposition de l'eau par les employeurs, les conditions de fraîcheur de l'eau, ainsi que celles d'hygiène et d'entretien. Enfin, l'association plaide pour que cette question de l'eau intègre le cadre des consultations du CHSCT ou des délégués du personnel.

@ © SCANRAIL - FOTOLIA

La campagne Lieux de travail sains» 2012-2013 rassemble ses premiers partenaires

Les sociétés s'engagent dans la prévention des risques au travail. Ainsi, près de 57 organisations et sociétés européennes, telles que Pirelli, ont décidé de s'impliquer dans la campagne 2012-2013 lancée par l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA). Cette campagne «Lieux de travail sains» a pour thématique «Ensemble pour la prévention des risques».

Selon l'EU-OSHA, les partenaires bénéficient de «nombreuses opportunités de réseautage et de développement de partenariats» avec d'autres entreprises et associations engagées dans le domaine de la santé et de la sécurité au travail, ainsi que de la possibilité «de partager de bonnes pratiques et d'utiliser la campagne pour soutenir et promouvoir leurs propres activités». En échange, ils s'engagent à promouvoir la campagne par le biais de leurs propres réseaux, canaux de communication et réunion. Mais les bénéfices vont bien au-delà du simple réseautage. Ainsi, Pirelli aurait enregistré une diminution d'environ 30 % du nombre de blessures liées aux travaux de maintenance depuis 2008, grâce à des formations. Les organisations/entreprises paneuropéennes ou internationales sont à présent invitées à envoyer leur candidature pour le deuxième cycle du partenariat de campagne européen, qui se terminera le 25 octobre 2012.

Sur le fil...

Neopost, l'un des spécialistes de l'équipement des salles de courrier et des solutions logistiques, lance sa «solution tout-en-un» intégrant la mise sous pli DS-63 et le logiciel OMS1 00 v2 (solution d'éditique). Il est désormais possible d'assembler, de plier, d'insérer et de cacheter des documents de toutes tailles. L'intégration de marques optiques permet, en effet, d'automatiser le pliage et l'insertion, pour les tâches incluant des documents aux multiples dimensions et avec un nombre de pages variable, tout en garantissant l'intégrité des envois. Enfin, ces tâches peuvent être enregistrées en tant que modèles pour un usage ultérieur.
Adepte des triporteurs pour la livraison en centre-ville, le spécialiste du transport express de colis à l'international, DHL Express, a passé la vitesse supérieure dans l'utilisation d'utilitaires propres dans le cadre de ses activités. Dans les 18 prochains mois, DHL Express France va ainsi intégrer 20 véhicules électriques à son parc. Son objectif: atteindre 30 % d'utilitaires électriques dans sa flotte à l'horizon 2015. Pour ce faire, DHL Express France a multiplié les tests grandeur nature. L'entreprise a notamment expérimenté plusieurs utilitaires 1 00 % électriques comme le «Mooville», en juin, sur sa tournée urbaine de Rouen (76) ou le «Colibus» dans le centre de Toulouse (33), début juillet.