Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

Sur le fil...

La ville de Londres vient de confier un contrat de 21 ans à Renew Solution pour lutter contre les journaux gratuits jetés qui salissent les rues de Square Mile. La solution? Des poubelles intelligentes. Celles-ci sont toutes équipées d'écrans LDC qui diffusent, en temps réel, les dernières nouvelles et des messages d'urgence en cas d'alerte.

Pour optimiser sa communication interne et la gestion de ses documents, l'Office public d'aménagement et de construction de l'Isère a développé un nouvel intranet s'intégrant aux outils existants (IBM - Lotus).

Un projet confié à la société Aldheris, grand gagnant de l'appel d'offres lancé par l'Opac, qui a proposé une solution par module, déclinable selon les thématiques.

Dans le cadre des investissements d'avenir, la Caisse des dépôts, en sa qualité de gestionnaire du Fonds national pour la société numérique (FSN), investira dans une centrale numérique de confiance avec Orange et Thales.

Elle sera dotée d'un capital de 225 millions d'euros.

Appel à projets: l'Agence France Presse retenue par JCDecaux

Suivre l'actualité internationale minute par minute dans les rues de la capitale. C'est désormais une réalité grâce aux dépêches de l'agence France Presse (AFP) diffusées en temps réel sur le mobilier urbain de JCDecaux, à Paris. Depuis le 20 mars, les passants peuvent accéder à l'essentiel de l'actualité nationale et internationale en temps réel en consultant les informations délivrées par l'AFP sous la forme d'un bandeau défilant en français et en anglais sur les écrans du conceptabribus de JCDecaux situé place de la Bastille.

Par ailleurs, une application interactive spécialement développée pour le décodeur urbain de JCDecaux par l'AFP est consultable sur différents mobiliers JCDecaux, comme l'escale numérique installée au rond-point des Champs-Elysées et les sanitaires automatiques du quai Branly et de la rue de Rivoli. Cette application, conçue par l'AFP et son partenaire technique Neosesame, intègre des contenus multimédia (textes, photos, vidéos et infographies) portant sur de nombreuses thématiques telles que l'économie, le sport et la société.

Cette information est disponible en quatre langues: français, anglais, allemand et espagnol. Elle est accessible depuis la rubrique «Contenu et info».

L'Assemblée nationale mise sur les bornes DBT pour recharger sa flotte électrique

A l'occasion du renouvellement de son parc de véhicules électriques, l'Assemblée nationale a choisi DBT pour s'équiper de bornes de recharge. Installée au coeur de l'Assemblée, cette première borne de type GNS est équipée de deux prises 32A EV-PA. Elle permettra de recharger les trois Renault Fluence Z.E. du parc. Hervé Borgoltz, président-directeur général de DBT, déclare: « Nous sommes plus que ravis et honorés d'avoir été choisis par une telle institution. Cette première installation marque le début d'une belle collaboration. »

Créée en 1990, la DBT (Douaisienne de basse tension), acteur majeur des infrastructures de recharge électrique, conçoit et commercialise des solutions clés en main de bornes de recharge électrique à destination des entreprises et des collectivités locales. La société collabore avec les plus grands constructeurs comme Renault, Nissan, Toyota, Peugeot, Mitsubishi, Citroën, Mercedes, Mia, etc., et compte parmi ses clients et références Vinci, Ineo-Suez, Veolia, EDF-Sodetrel, Leclerc, Mc Donald's, Matra, Bouygues, Tokheim ou encore MopEasy.

DBT, c'est 47 collaborateurs, un parc de 6 000 bornes en exploitation et 450 sites équipés en France et en Europe. Elle possède quatre filiales dans le monde (Etats-Unis, Syrie, Qatar et Abu Dhabi) et a réalisé 11 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011 et compte engranger 20 millions d'euros en 2012.