Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

Labco dématérialise ses factures fournisseurs avec Esker

- Pour faire face à son fort développement, le groupe Labco, acteur international du diagnostic médical, s'est doté, en 2009, d'un centre de services partagés (CSP) destiné à centraliser la comptabilité de ses 60 entités françaises afin d'harmoniser et fiabiliser la gestion comptable de ses 200 laboratoires français.

Auparavant assurée directement par les laboratoires en interne, ou via un prestataire externe, la gestion des factures fournisseurs (près de 50 000 par an) a été centralisée pour uniformiser le processus de traitement avec l'application de gestion du groupe, Cegid Business, en mode SaaS également. Dans le cadre de cette nouvelle organisation, le groupe Labco a donc souhaité se doter d'une solution de dématérialisation pour automatiser le traitement de ses 4 000 factures mensuelles, depuis leur réception jusqu'à leur règlement en passant par leur validation via un workflow électronique. « Nos principaux critères étaient de disposer d'une solution 100 % SaaS et d'une parfaite intégration avec Cegid Business. Le fait de disposer d'une solution en mode SaaS nous permet de la mettre à la disposition des 60 entités du groupe sans aucun investissement et en un clin d'oeil: un simple accès internet suffit. Les responsables de laboratoires peuvent ensuite valider leurs factures fournisseurs où qu'ils se trouvent. Enfin, nous bénéficions d'une facturation au nombre de factures sans coûts cachés », explique Laurent L'Hoir, responsable du projet dématérialisation de Labco.

Cloud computing: pourquoi les TPE-PME freinent-elles encore des quatre fers?

- Horizon bleu pour le cloud computing: en moyenne, le marché sera amené à augmenter, de 20 % chaque année, entre 2013 et 2015, selon l'étude menée par l'institut d'études économiques Xerfi, «Le cloud computing à l'horizon 2015 - Quels enjeux et perspectives dans un marché en pleine mutation?». Dans cette évolution au beau fixe, les TPE-PME jouent un rôle non négligeable car elles constituent une cible privilégiée. Elles recherchent avant tout de la simplicité, de la flexibilité et une grande facilité d'utilisation. De plus, avec un paiement à la consommation, le modèle économique de l'informatique dans les nuages présente de réels avantages financiers.

Toutefois, le cloud comporte encore quelques zones d'ombre qui refroidissent les entreprises: absence de cadres réglementaire et juridique, réversibilité de l'infrastructure, récupération des données, etc. Et attention au revers de la médaille. En ouvrant le marché à un grand nombre d'opérateurs, les TPE-PME finissent par s'y perdre. « Certains opérateurs fonctionnent en partenariat sur une application, mais seront concurrents sur une autre. Forcément, les petites structures ne savent plus vers qui se tourner », affirme Rémi Vicente, chef de projet chez Xerfi. Pour pallier ce manque de visibilité, il préconise un nouveau mode de distribution où plusieurs acteurs pourraient se regrouper sous une même marque, du type IBM.

Le cloud doit avant tout structurer son offre pour convaincre à 100 % l'univers des petites entreprises.

Sur le fil...

Le groupe Chaumeil, un des principaux acteurs de l'impression et de la gestion documentaire, propose un nouveau site web B to B destiné aux décideurs en stratégie documentaire et acheteurs de print services. Chaumeil y présente services, actualités et nouveautés. Il permet aussi aux entreprises de passer des commandes d'impression. Des espaces de stockages sécurisés sont mis à disposition pour partager et accéder à l'information 24h/24 et 7j/7. 2012 est aussi une année de changement pour Chaumeil, avec une nouvelle identité graphique.

Ricoh lance GreenLine un programme européen pour uniformiser ses processus de reconditionnement de produits. Cette offre a été développée dans le cadre du programme Total green office solutions (TGOS) visant à minimiser l'impact sur l'environnement des produits installés chez les clients Ricoh. Sont éligibles les produits entretenus tout au long de leur cycle de vie par des ingénieurs Ricoh (processus documenté à travers un historique du service) et les produits dont l'espérance de vie restante est élevée.

Acteur européen des services internet pour les entreprises (infogérance, hébergement et réseaux managés), la société Claranet lance Virtual Data Center, offre IaaS européenne intégrée. Nouvelle génération de services de cloud computing, cette solution a été conçue pour répondre aux attentes des entreprises qui souhaitent gérer elles-mêmes leurs ressources de cloud computing (calcul, réseau, stockage) à travers l'Europe.

Matinales Décision Achats sur l'éco-impression

Comment concilier politique d'optimisation des coûts, qualité et éco-responsabilité? Et comment réduire les coûts de la fonction impression? Voilà les thèmes-clés qui ont été abordés lors des matinales organisées par Décision Achats et Electrogeloz à Paris, le 20 mars et à Lyon le 29 mars, pour le premier thème, et le 12 avril, à Paris de nouveau, pour le deuxième thème.

« Le budget impression peut représenter jusqu'à 3 % du chiffre d'affaires des entreprises. Si un employé imprime 45 feuilles par jour, il en jette bien 30 % à la poubelle », a rappelé Sébastien Moreau, directeur général du groupe Electrogeloz lors de ces matinales. Plusieurs clients grands comptes (Gecina, GlaxoSmithKline, Bayer, etc) ont apporté leurs témoignages sur ces thèmes.

Pour Gilbert Bonzon, responsable des moyens généraux pour la DRH chez Gecina: « La réduction des coûts de la fonction impression est liée à une culture ou un projet d'entreprise responsable. Les salariés doivent participer à ce cercle vertueux car les outils sont ainsi plus faciles à adopter et à intégrer dans la Ged interne ». Pour compléter l'éclairage sur ces thèmes-clés, la solution Ozalid conçue par Electrogeloz, a été présentée en détail par Thierry Méténier, chef de produit numérique. « Cet outil d'optimisation de la gestion, de l'impression et la livraison des documents permet à son utilisateur de disposer d'un espace entièrement paramétré et personnalisé, en fonction de son cahier des charges (personnalisation à ses couleurs, droits gérés à l'utilisateur, suivi, etc.) », a-t-il expliqué.

Sébastien Moreau, directeur général du groupe Electrogeloz lors de ces matinales

Sébastien Moreau, directeur général du groupe Electrogeloz lors de ces matinales

SUR LE FIL...

Le cabinet d'analyse IDC France a mené une enquête sur le marché des ERP et des logiciels de gestion auprès de 404 entreprises. Après une croissance de plus de 4 % en 2011,ce marché devrait connaître un ralentissement en 2012. « En période d'austérité économique, la croissance globale est très faible mais la dynamique reste positive grâce à l'apparition de solutions verticales, la diffusion de la mobilité, le développement des modèles SaaS ou encore l'importance des solutions analytiques qui ont eu un impact significatif et positif sur la dynamique des acteurs des ERP et des logiciels de gestion », déclare Sébastien Lamour, Research and consulting manager, IDC France.