Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

SUR LE FIL...

Spécialiste des solutions d'e-achats adapté à l'environnement SAP, Hubwoo vient de signer un contrat d'une durée de dix ans avec Uni.H.A, le réseau coopératif d'achats groupés de 54 hôpitaux de France. A l'issue d'un appel d'offres marché public mené par le groupement Uni.H.A, la solution d'achats d'Hubwoo a été retenue, car jugée comme la plus complète, modulable et adaptée aux besoins des établissements de santé. Elle recouvre l'ensemble des prestations d'e-procurement, de gestion des factures et de sourcing proposées par l'éditeur. Uni.H.A atteste ainsi de son engagement d'équiper l'ensemble de ses membres de la technologie SAP dans les mois et années à venir.

Le maire de Bordes-sur-Arize, une commune de l'Ariège, et son fils, maire-adjoint, ont été mis en examen pour prise illégale d'intérêt et non-respect du Code des marchés publics. Les faits reprochés concernent des contrats d'assurance et des travaux dans la municipalité pour un montant de plus de 100 000 euros. Selon La Dépêche, le conseil municipal avait donné carte blanche au maire pour passer les contrats avec les entreprises. C'est la préfecture qui aurait été alertée par ces pratiques. Le procureur réclame à l'encontre de Léon Loubet quatre mois de prison avec sursis et trois ans de privation de ses droits civiques. Pour son fils Jean-Paul, poursuivi pour recel de prise illégale d'intérêt, 5 000 euros d'amende et une interdiction d'un an de marchés publics.

La ville de Jacou passe au tout numérique

La ville de Jacou (Hérault) a retenu le projet de la société Applicam pour passer la gestion de l'accueil périscolaire au tout numérique, dans ses écoles maternelle et élémentaire. Depuis mai 2011, les pré-inscriptions pour la garderie et les repas s'effectuent via Internet, tandis que la vérification des présences dans les écoles se fait sur tablettes à écran tactile. Par ailleurs, la commune a mis en place la télécollecte des données. Ce nouveau système d'e-réservation, compatible avec le système de facturation en place, entend simplifier la vie des familles dans leur quotidien. Il est désormais possible de se rendre sur le site web de la ville pour procéder aux réservations du restaurant scolaire et de l'Alae (accueil de loisirs associé à l'école). Dans le cadre de ce projet innovant, Applicam a développé un portail internet dédié. Un dispositif de tablettes à écran tactile est mis à disposition des animateurs, qui peuvent ainsi contrôler les informations renseignées la veille par les parents. A tout moment, ils peuvent inscrire un enfant qui n'était pas sur les listes ou retirer ceux qui étaient inscrits et sont finalement absents, offrant souplesse et rapidité dans la gestion des inscriptions. La facturation se déclenche auprès des régies, une fois les données télécollectées. Les parents bénéficient également d'une alerte SMS sur la tenue du compte de restauration scolaire. Face au succès que rencontre ce nouveau dispositif, la ville de Jacou envisage aujourd'hui de le dupliquer au sein de sa crèche et, à terme, de multiplier les e-services pour faciliter le quotidien de ses administrés.

Poitiers attribue son chantier très haut débit à Covage

La communauté d'agglomération du Grand Poitiers a annoncé avoir signé, le 26 janvier dernier, un accord de délégation de service public pour une durée de 20 ans avec l'opérateur d'infrastructures Covage. Cet accord porte sur le déploiement, l'exploitation technique et la commercialisation du réseau de communications électroniques à très haut débit sur les zones d'activités du Grand Poitiers. Covage déploiera un réseau de 150 km de fibre optique. L'infrastructure desservira l'ensemble des zones d'activités, soit 1 000 entreprises dans plus de 40 zones d'activités, ainsi que 300 établissements de santé, d'éducation et l'ensemble des centraux téléphoniques de France Télécom. L'opérateur commercialisera ses offres de connectivité à destination des opérateurs de communications électroniques: ils sont déjà dix à avoir manifesté leur intention d'être utilisateurs du futur réseau THD. Côté investissement, le coût global du projet s'élève à 10 millions d'euros, financés à hauteur de 6,74 millions d'euros par l'opérateur Covage, les 3,26 millions d'euros restants provenant de subventions publiques réparties entre la communauté d'agglomération du Grand Poitiers, le département de la Vienne, la région Poitou-Charentes et l'Europe. La communauté d'agglomération a motivé son choix pour la fibre optique par la haute fidélité et l'évolutivité du réseau fibre optique, qui peut atteindre un débit 500 fois plus élevé que celui de l'ADSL. Le début des travaux est attendu pour mi-2012 et la livraison du projet serait effective fin 2013.