Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

@ RENEE JANSOA / FOTOLIA

Erreur 404 dans la gestion documentaire et l'archivage

Une entreprise française sur deux reconnaît qu'il est crucial d'exploiter ses informations. Pourtant, une sur trois (36 %) en confie la gestion à des services qui ne possèdent pas les compétences nécessaires. C'est ce qu'il ressort de l'enquête menée par le spécialiste de l'archivage Iron MountainIron Mountain - Document Management Study, Coleman Parkes, octobre 2011.. L'étude indique que la responsabilité de l'archivage et de la recherche des documents incombe aux responsables des services généraux pour 22 % des entreprises consultées, tandis que pour 14 %, la gestion des informations est confiée au service informatique. 58 % des sondés révèlent que la gestion documentaire est éparpillée entre plusieurs services, avec un responsable attitré dans à peine 18 % des cas. « Les entreprises sont noyées sous les documents. La gestion de l'information doit donc devenir un enjeu pour leur direction, observe Edward Hladky, directeur commercial d'Iron Mountain France. Trop souvent, la responsabilité est répartie trop loin de la chaîne de direction. Cela entrave la mise en place de règles et de procédures cohérentes en la matière. » Qu'elles soient entrantes, sortantes ou créées en interne, les informations financières, clients et métiers constituent un élément-clé du succès des entreprises, qui doivent donc les placer au coeur de leur activité.

81 millions

C'est le nombre total de cartouches usagées mises sur le marché chaque année, selon le groupement européen des 13 principaux constructeurs de système d'impression Cart'Touch.

Bic renouvelle son contrat avec Actéos pour la solution logistique

Dans le cadre d'un plan d'amélioration de ses process opérationnels, Bic a renouvelé sa confiance à l'éditeur Actéos pour la gestion et la planification de ses transports. Il a souhaité par ailleurs basculer sur la dernière version de la solution en mode SaaS pour bénéficier de l'ensemble des nouveautés fonctionnelles, exploiter davantage les fonctionnalités collaboratives et étendre son usage en mode web dans les différents pays d'Europe. Le renouvellement du contrat d'exploitation du logiciel va également permettre de tester la pertinence du modèle SaaS en étant la première application externalisée au sein du groupe. Selon Bic, toutes les garanties ont été prises pour que cette expérience soit menée en toute sécurité.

« Le SaaS supply chain présente un véritable intérêt pour les groupes internationaux tels que Bic. Certaines problématiques et solutions SCM comme la planification, les prévisions, l'order management, la simulation, le sont naturellement adaptées au SaaS, en particulier dans un contexte international où de multiples acteurs doivent arbitrer et collaborer dans plusieurs langues et à distance, souligne Alexandre Morel, directeur commercial et marketing Actéos. La valeur ajoutée des grands groupes n'est alors plus dans la maintenance de plateformes web, mais dans l'animation des communautés d'utilisateurs et dans l'accompagnement»

Le ministère de l'Intérieur homologue CDC Fast

Après avoir retenu la filiale de la Caisse des dépôts et consignations pour le projet d'expérimentation d'aide au contrôle de légalité dématérialisé des actes budgétaires (Actes Budgétaires) de mars à juin 2011, le ministère de l'Intérieur vient de reconnaître CDC Fast comme tiers de confiance homologué. Les actes budgétaires des collectivités territoriales sont soumis au contrôle de légalité en tant qu'actes administratifs et au contrôle par la chambre régionale des comptes en tant qu'actes budgétaires (programme Helios). Le nouveau module Actes Budgétaires est un outil d'aide au contrôle budgétaire dématérialisé pour les préfectures, mis au point conjointement par le ministère de l'Intérieur et la direction générale des Finances publiques.

SFR et Orange développent la fibre optique au-delà des zones denses

Les opérateurs France Télécom-Orange et SFR ont signé le 15 novembre un accord visant à accélérer le déploiement de la fibre optique en dehors des zones très denses. Ils s'engagent à raccorder 9,8 millions de logements en dehors des zones très denses défi nies par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. L'opérateur historique entend desservir 7,5 millions de logements et SFR les 2,9 millions restants. Ce projet permettra ainsi d'éviter le recoupement de leurs programmes de déploiement entamés séparément.

Markess International prédit une forte croissance du cloud privé externe d'ici à 2013

Selon la dernière étude Markess InternationalMéthodologie: interviews réalisées de septembre à novembre 2011 auprès de 150 décideurs d'entreprises privées et d'organisations publiques, les investissements informatiques dans les datacenters et les services cloud privé des entreprises françaises devraient s'accroître d'ici à 2013. La moitié des décideurs interrogés ont affirmé vouloir augmenter le budget alloué à ces centres de données qui renferment de plus en plus d'applications. Aujourd'hui, un quart des dépenses IT y sont déjà affectées pour 50 % des décideurs interrogés. D'ici quatre ans, 60 % des répondants envisagent d'accroître le nombre de serveurs hébergés sur des centres de données externes à l'entreprise. Aujourd'hui, un tiers des serveurs hébergés dans des datacenters serait virtualisé, mais d'ici 2013, Markess International anticipe un doublement de ce taux. Pour mémoire, la virtualisation de l'architecture informatique consiste à installer des logiciels sur les serveurs de l'entreprise permettant de superposer des couches d'applications sur une même machine physique.