Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

Deux nouvelles tablettes Sony sous Android font leur entrée

Après avoir sorti la Sony Tablet S, le fabricant japonais annonce dans la foulée le lancement de la Sony Tablet P, qui sera disponible le 1er novembre.

Le modèle S est doté d'un large écran de 9,4 pouces et ne pèse pas plus de 625 g. Offrant jusqu'à 32 Go de stockage, aussi fin qu'un magazine plié, ce modèle est, pour l'instant, équipé du Wi-Fi. La Sony Tablet S passera à la 3 G quand sortira la Sony Tablet P (en novembre 2011). Cette dernière, plus ludique, adopte les caractéristiques communes à sa grande cousine, la PlayStation Portable. Cette tablette pliable est équipée de deux écrans de 5,5 pouces pour un poids de 370 g et une capacité de stockage de 4 Go. Les deux équipements sont lancés avec les applications du pack Google (Gmail, Maps, YouTube, etc.), les applications Sony (télécommande, lecteur musique, photo, vidéo... ) ainsi que les applications partenaires (Zinio, foursquare, evernote, etc.). Les modèles Wi-Fi fonctionnent sous Android 3.1 tandis que les modèles 3 G seront lancés en Android 3.2.

Prix conseillés:

- Tablet S 16Go Wi-Fi: 392 Euros HT, (disponible depuis le 1er octobre 2011) ;

- Tablet S 32Go Wi-Fi: 492 Euros HT, (disponible depuis le 1er octobre 2011) ;

- Tablet S 16Go Wi-Fi + 3 G: environ 500 Euros HT, (disponible depuis le 1er octobre 201 1)

- Tablet P 4Go Wi-Fi + 3 G: environ 500 Euros HT, (disponible en novembre 2011).

Ci-contre, la Sony Tablet S dotée d'un écran de 9,4 pouces. En haut, à droite, la Sony Tablet P.

Ci-contre, la Sony Tablet S dotée d'un écran de 9,4 pouces. En haut, à droite, la Sony Tablet P.

L'impression couleur plébiscitée dans les entreprises

Une étude menée auprès de 970 salariés de bureau à travers 12 pays européens par le fabricant de système d'impression Lexmark révèle que 72 % des salariés estiment avoir besoin de réaliser une impression couleur. 54 % des sondés impriment en couleur car ils considèrent que cette option rend les documents plus attractifs. 41 % des répondants déclarent que la couleur rend l'image plus professionnelle et assurent, d'après 29 % d'entre eux, une meilleure attention du lecteur.

Le traitement des factures coûte encore trop cher

Les entreprises de plus de 5 000 salariés dépenseraient environ 14,50 euros par facture entrante pour un traitement moyen de dix jours, alors que les PME de 250 à 500 salariés allouent un coût unitaire de 11 euros pour un temps de traitement de 8,6 jours. Tels sont les résultats d'une étude menée par Iron Mountain, spécialiste de la gestion de documents physiques et numériques (GED). Selon ce dernier, 22 % des entreprises consultées employant plus de 5 000 personnes estiment qu'une trop grande part de leur effectif est mobilisée par le traitement manuel des factures. Une préoccupation qui n'est exprimée que par une entreprise sur dix parmi celles comptant de 250 à 500 salariés. De même, un quart (24 %) des entreprises de plus de 5 000 salariés pense que le coût global de leurs opérations financières est trop élevé, contre seulement 13 % parmi les entreprises de 250 à 500 salariés. Les petites entreprises interrogées sont toutefois plus enclines à s'inquiéter de l'état obsolète de leurs systèmes de traitement financier et de leur gestion documentaire: c'est en effet le cas de 13 % d'entre elles, contre seulement 5 % des entreprises de plus de 5 000 salariés. Des chiffres assez modestes qui ne semblent pas refléter la volonté de rationalisation du traitement de factures, affichée par les moyennes et grandes entreprises.

L'enquête a été réalisée, entre le 4 et le 21 février 2011, auprès de plus de 200 responsables du règlement des factures au sein de grandes entreprises commerciales européennes (comptant au moins 250 salariés).

@ SYLVIE THENARD

Merck équipe ses locaux de la solution de téléprésence Polycom OTX 300

Le groupe pharmaceutique et chimique Merck a étoffé son portefeuille Polycom existant en optant pour la solution Polycom open téléprésence expérience high definition 300 (Polycom OTX 300) au siège de la société à Darmstadt, en Allemagne, ainsi que sur le site de Millipore, à Billerica, dans l'Etat du Massachusetts (Etats-Unis). Cette stratégie achat répond aux besoins croissants de visioconférences du groupe, notamment depuis l'acquisition de Millipore, société de biotechnique et de chimie. Merck tente ainsi d'optimiser la communication des employés en dépit de leur éloignement géographique et cherche à réduire les désagréments liés aux déplacements internationaux. La solution Polycom OTX 300 comporte trois grands écrans LCD (65 pouces ou 165 cm), intégrés à une salle de téléprésence. Ces écrans plats sont composés de cristaux liquides PS-VA (polymer-stabilized vertical alignements) qui offrent un contraste amélioré et une faible consommation énergétique. Ils proposent également une qualité vidéo et audio HD et un affichage des participants en taille réelle, ce qui permet d'appréhender et d'interpréter le moindre geste ou élément de langage corporel. La solution Polycom OTX 300 utilise en outre H.264 High Profile, une technologie de compression vidéo basée sur de nouvelles normes, afin de réduire encore davantage la consommation de bande passante sur le réseau.

SUR LE FIL...

Le bagagiste informatique Urban Factory étend sa gamme de sacoches destinées au transport des ordinateurs portables avec un nouveau modèle chic et sobre: Urban Moda Case. Très résistant, le modèle, doté d'un cadre rigide renforcé, est fabriqué en nylon. Une version 16 pouces 1,3 kg et une version 14,1 pouces n'excédant pas 850 g sont proposés respectivement à 50, 10 euros et 45,90 euros HT.

12,5 milliards

En dollars, c'est la somme déboursée par Google pour racheter Motorola Mobility.

En s'emparant du huitième fabricant de mobiles, Google devient un acteur du hardware et renforce son système d'exploitation Android. Il s'oppose ainsi à son principal concurrent Apple.