Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

SUR LE FIL...

L'institut d'émission des départements d'outre-mer (IEDOM), banque centrale déléguée à l 'outre-mer, a retenu la solution Ivalua Buyer pour mettre en place des objectifs précis permettant d'avoir une meilleure visibilité sur les dépenses. « Cette solution nous permet de vérifier si le montant des factures que nous enregistrons correspond bien au bon de livraison et à la commande validée », explique Christian Gabriel, responsable de la division contrôle de gestion et budget de l'IEDOM.

Au terme d'un partenariat privilégié de trois ans, Michelin renouvelle son contrat avec Logica pour tous ses projets applicatifs dans les domaines CRM, supply chain et corporate finance. Ce contrat vise à poursuivre le déploiement de solutions mondiales et à consolider les positions acquises en efficacité opérationnelle, réactivité et flexibilité des systèmes d'information.

L'éditeur Pertilience propose deux nouvelles offres commerciales sur la base de Novare Buyware, son logiciel d'achats et de gestion de la relation fournisseurs. Cette offre monoposte est destinée à des entreprises dotées d'un service achats composé d'une ou de quelques personnes. L'offre SaaS s'adresse à des entreprises voulant installer Novare Buyware rapidement.

Crop and Co lance une plateforme d'études sur les achats

Le premier site d'informations comparées sur les achats a été mis en ligne en avril dernier par le cabinet Crop and Co, à la suite de sa conférence annuelle. Benchmarkachats.com présentera des études s'appuyant sur la collecte des résultats laissés par les internautes, leur analyse étant ensuite effectuée par les équipes du cabinet. Entièrement gratuite, cette plateforme a déjà programmé pour 2011 la publication de 15 études, tant sur des familles d'achats que sur les pratiques organisationnelles.

Notons que les études seront publiées pendant deux mois, pour laisser le temps aux internautes de prendre part à l'enquête. Le traitement des informations sera effectué dans un délai de 15 jours. Une fois les résultats de l'étude mis en ligne, ils resteront consultables durant environ deux mois sur le site.

Les entreprises européennes maîtrisent encore mal leurs coûts indirects

Les entreprises européennes pourraient économiser des millions d'euros par an grâce à une meilleure gestion de leurs dépenses indirectes, selon une étude réalisée par A.T. Kearney et American Express Carte Corporate. L'étude souligne que les entreprises font plus que jamais attention à leurs coûts: 84 % d'entre elles affirment que la crise les a amenées à se concentrer davantage sur le contrôle de leurs dépenses. Au-delà des frais de déplacements, les entreprises interrogées ont indiqué faire attention à d'autres catégories de dépenses. Selon les estimations du cabinet A.T. Kearney, sur le total de ces dépenses, 433 milliards d'euros ne seraient pas en conformité avec les listes de fournisseurs privilégiés ni avec les tarifs négociés, d'où la nécessité pour les entreprises d'établir des contrôles plus pointus, qui leur permettraient de réaliser des économies non négligeables. Selon cette étude, les entreprises prennent également au sérieux le besoin d'établir des listes de fournisseurs privilégiés et de négocier les tarifs. 95 % d'entre elles ont mis en place une liste de fournisseurs privilégiés, pour au moins une catégorie de dépenses indirectes et 98 % ont négocié des tarifs dans au moins une catégorie d'achats. Par ailleurs, 62 % des sociétés estiment apporter une bonne visibilité à leurs collaborateurs sur la liste de fournisseurs mise en place, mais plus de la moitié d'entre eux (55 %) déclarent manquer de moyens de contrôle pour identifier les achats non conformes à la politique.

Le gouvernement soutient la création de 3 000 emplois réservés aux salariés handicapés

Les entreprises adaptées peuvent être satisfaites. Le président de la République s'est engagé, lors de la Conférence nationale du handicap (CNH), à soutenir la création de 3 000 emplois de salariés handicapés.

« Cette nouvelle est aussi un message fort pour toutes les entreprises privées et publiques qui privilégient la sous-traitance auprès des secteurs adaptés et protégés dans leur politique d'achats responsables », rappelle Jean-Denis Martin, président de l'Unea (Union des entreprises adaptées). En effet, les entreprises adaptées prévoient de développer des réponses innovantes face aux sollicitations croissantes des entreprises soumises à l'obligation d'emploi. Cette dynamique, liée à la reprise économique globale, pourra trouver une réponse grâce à la sous-traitance.