Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

SUR LE FIL...

L'Ugap, centrale d'achat public, vient de tirer un premier bilan de la mise en place, en novembre 2010, d'une solution Certicorps d'e-vigi lance pour ses fournisseurs. Conçue comme une plate-forme collaborative, cette solution sécurisée en ligne permet aux fournisseurs de déposer gratuitement et simplement les documents à valeur probatoire exigés.

Cet outil a été conçu pour aider acheteurs publics et fournisseurs à s'acquitter de leurs obligations fiscales et sociales durant l'exécution du contrat. Il permet aussi de mutualiser les démarches et les informations.

Près de trois mois après le déploiement de ce dispositif, 87 % des titulaires se sont inscrits sur la plate-forme et 58 % des dossiers sont revenus complets.

La Direction interministérielle des systèmes d'information et de communication de l'Etat se substitue au comité de pilotage national des systèmes d'information (CPNSI) mis en place en juin 2009. Le décret n° 2011-193 du 21 février 2011 place cette structure sous l'autorité du Premier ministre et la rattache au secrétaire général du Gouvernement. Un comité technique des systèmes d'information et de communication, sous l'autorité du président de cette nouvelle entité, rassemblera les responsables des systèmes d'information et de communication de l'ensemble des ministères. Le directeur du service achats de l'Etat y sera intégré. Ce conseil se réunira au moins deux fois par an. Son rôle sera de coordonner les actions des administrations de l'Etat.

@ MATRA

BGRM se dote d'une flotte de vélos électriques construits par Matra

Pour inciter ses salariés à utiliser un mode de transport écologique et alternatif lors des trajets domicile-travail, le bureau de recherches géologiques et minières (BGRM) s'est doté, à titre expérimental, d'une flotte de 20 vélos à assistance électrique Matra i-Flow sur son site orléanais. Les salariés volontaires pourront bénéficier de ce service sous forme de location. L'appel d'offres, remporté par le distributeur Matra d'Orléans-Olivet (Culture Vélo), est né des résultats d'une enquête menée par l'établissement auprès de ses salariés, durant la semaine de la mobilité routière, en septembre 2010. Conclusion? Les collaborateurs se sont montrés favorables à l'utilisation d'un mode de transport alternatif à la voiture, le vélo demeurant le moyen privilégié devant le covoiturage, les transports en commun et la marche à pied. Dans cette optique d'éco-mobilité, l'établissement a déjà mis à disposition une flotte de 30 vélos en libre-service pour se déplacer sur les 27 hectares du site d'Orléans, ainsi qu'une dizaine d'abris à vélos. Il a aussi acquis des voitures électriques pour les besoins des moyens généraux (comme la distribution du courrier) et pour effectuer de petits parcours en ville. En parallèle, un atelier de maintenance de vélos est ouvert deux jours par semaine, pour que les salariés puissent venir y faire réparer leurs vélos. Enfin, un site internet dédié organise le covoiturage entre les salariés du BGRM, ceux de la ville d'Orléans, de l'agglomération Val de Loire et de la Chambre de commerce du Loiret.

La Rochelle, Nantes et Angers élisent Abri Plus pour stationner leurs vélos

La Rochelle s'est laissée séduire par Vel'hop pour équiper son nouveau parking Saint-Nicolas, ouvert au public en janvier 2011. Il est équipé de 50 modules permettant de stocker 100 véhicules en toute sécurité. Lancé par la société Abri Plus, située en Loire-Atlantique, en juin 2010, ce support permet le stockage de façon sécurisante deux vélos en position superposée. Grâce au contrepoids et au rail équipant Vel'hop, un seul geste suffit pour installer le vélo en partie haute. Sur un espace restreint, cette solution of re donc la possibilité de ranger deux fois plus de cycles. Les villes de Nantes et Angers ont également adopté les solutions d'Abri Plus. Ainsi, la municipalité nantaise a choisi d'intégrer dans son paysage urbain les structures Modul'ère. Ces abris à vélos sont modulables (ils existent en plusieurs tailles et habillages et fonctionnent de différentes manières) et s'intègrent dans le paysage. Une vingtaine d'abris à vélo seront installés sur les parkings relais de leur ville. De son côté, la ville d'Angers a choisi de mettre à disposition des cyclistes 100 places Vel'box ainsi que des abris Modul'ère. Les places permettront de garer les vélos angevins dans un abri individualisé et sécurisé partout en ville, tandis que les abris équiperont les parkings relais du futur tramway.