Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

L'image de l'acheteur en question au forum Desma

Quelle image les directions achats renvoient-elles aujourd'hui ? C'est autour de cette réflexion que s'est tenu, le 18 mars dernier, le forum étudiant du Desma, le master management stratégique des achats de l'IAE de Grenoble. Une occasion de rappeler que l'un des enjeux à venir pour les acheteurs est de se débarrasser de l'image de cost killer, qui, parfois, leur colle à la peau. « Il faut arrêter de traiter les fournisseurs comme des Kleenex. La crise a rendu les acteurs économiques dépendants les uns des autres. Les acheteurs doivent désormais fidéliser leurs partenaires-clés en les manageant comme de véritables collaborateurs », conseille Yann Pages, directeur achats production et projets de Plastic Omnium.

Pour Isabelle Lauzon, directrice achats du groupe Accor, les achats doivent aussi parvenir à redorer leur image « en bâtissant de vrais projets, portés par des acheteurs capables de communiquer sur la valeur ajoutée générée par leur action ». C'est le parti adopté par la direction achats de Danone, qui mise sur les achats durables. « Via la mise en place du concept d' écosystème, notre service privilégie les actions créatrices de valeur sociale comme le soutien de nos fournisseurs dans les pays pauvres », a témoigné Yasser Balawi, directeur achats Afrique et Moyen-Orient de Danone. Des initiatives citoyennes qui ont fait passer aux oubliettes la problématique d'image de la fonction achats au sein du géant de l'agroalimentaire.

Zodiac Marine & Pool automatise sa gestion des achats et des factures

Pour automatiser la totalité de ses processus comptables et achats, Zodiac Marine & Pool vient de déployer les logiciels Basware et Kofax. Pour ce faire, le fabricant d'équipements pour la marine et les piscines s'est adjoint les services de Flucticiel, spécialiste de la dématérialisation des process administratifs et financiers. Désormais, la société gère ses 100 000 factures fournisseurs annuelles via un circuit de validation et d'approbation totalement automatisé. Plus de 200 collaborateurs de l'entreprise utilisent quotidiennement la solution Basware pour gérer leurs achats. « La mise en place de ce logiciel nous a permis de revoir en profondeur nos processus de demandes d'achats et de suivi des factures », se félicite Joseph Bejjani, directeur des services informatiques de Zodiac Marine & Pool. L'entreprise a également pu supprimer certains contrats en doublon ou inappropriés. Satisfait, Zodiac Marine & Pool envisage dans les prochains mois d'étendre ce projet, limité actuellement à l'Hexagone, à toutes ses filiales européennes.

Une nouvelle plateforme e-achats pour Veolia Environnement

Au terme d'une consultation menée auprès des principaux éditeurs de plateformes d 'e-achats, Veolia Environnement a retenu la solution Ivalua Buyer V6. Pour renforcer son système d'informations achats, Veolia avait en effet lancé un projet ambitieux pour répondre à de forts besoins de pilotage et s'adresser à l'ensemble de sa communauté achats, du management aux acheteurs locaux. Les principales attentes ? Accroître l'automatisation des échanges d'informations, partager les référentiels et les données, mais aussi disposer d'un outil ergonomique, simple d'utilisation et évolutif. « Notre choix s'est porté sur la solution Ivalua en raison de sa modularité et de sa large couverture fonctionnelle. De plus, les utilisateurs qui ont testé cette solution ont particulièrement apprécié la simplicité d'utilisation et l'ergonomie du système », précise Benoît Mainguy, chargé de mission à la direction achats du groupe. Par ailleurs, grâce à cet outil, Veolia entend bénéficier d'une gestion centralisée de la base fournisseurs. De plus, le groupe compte optimiser le pilotage des contrats et des indicateurs de performance, de même que celui des plans d'actions achats et les gains associés.

Areva dépasse ses objectifs de réduction de coûts

Lors de la publication des résultats annuels du groupe Areva, la p-dg de l'entreprise, Anne Lauvergeon, s'est félicitée des économies réalisées en 2009 : 570 millions d'euros au titre de la performance et des achats (pour un objectif de départ de 500 millions d'euros) et 130 millions d'euros sur les frais généraux (pour un objectif de départ de 100 millions d'euros). D'ici à 2012, le groupe entend réduire de nouveau ses frais généraux de 20 %, soit de 270 millions d'euros. En 2009, Areva a réalisé un chiffre d'affaires de 14 milliards d'euros, en hausse de 6,4 %. Le résultat opérationnel est de 501 millions d'euros, en hausse de plus de 20 %. Le volume d'achats du groupe Areva est estimé à plus de 7 milliards d'euros.

Alstom passe aux factures électroniques

Alstom a sélectionné la solution Invoice Automation de Basware pour dématérialiser ses factures. Celle-ci lui permettra de réduire leur temps de traitement, d'améliorer la maîtrise du processus global grâce à l'automatisation des flux et de réduire les coûts. «Nous avons choisi cette solution car elle fournit les outils appropriés pouvant être mis en oeuvre dans un environnement ERP multiple », explique Jean-Michel Boczkow, Vice President Finance Efficiency d'Alstom.

Un nouveau mastère sur les achats responsables

Négocia, l'école de commerce de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, lance à la rentrée prochaine un nouveau mastère spécialisé sur les achats responsables, labellisé par la Conférence des grandes écoles. Ce nouveau diplôme s'adresse aux professionnels, titulaires d'un bac + 5 (ou d'un bac + 4 avec au moins trois ans d'expérience professionnelle), désireux de comprendre et de mettre en place une politique achats répondant notamment aux enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux de l'économie. La formation se déroulera sur 15 mois, organisés en temps partagé.

Altavia consolide sa relation fournisseurs

A la tête des achats du groupe de communication commerciale Altavia depuis six mois, Sébastien Godet s'est attelé à un chantier de taille, surtout en période de crise : la mise en place d'une gestion durable de la relation fournisseurs. « Nous voulons une centralisation plus poussée des décisions d'achats et une augmentation de notre taux de couverture, afin que l'attribution prévisionnelle des commandes auprès des fournisseurs soit plus efficace et régulière », explique celui qui occupe depuis septembre le poste de directeur général d'Altavia Connect, une structure gérant les achats, le marketing et les outils informatiques de l'entreprise. La stratégie décidée par Sébastien Godet consiste à analyser les besoins des sous-traitants afin de dégager les actions propres à optimiser leurs outils industriels et leur politique commerciale. « Il ne s'agit pas de jouer les chevaliers blancs auprès de nos milliers de fournisseurs, prévient Sébastien Godet, mais bien d'offrir plus de visibilité à nos partenaires-clés afin qu ils puissent couvrir leurs frais fixes générés par des investissements onéreux. » Et au final, selon le responsable, cette stratégie permet surtout à Altavia d'obtenir des conditions tarifaires avantageuses auprès de ses fournisseurs stratégiques.

Sébastien Godet (Altavia) :

« Nous souhaitons donner plus de visibilité à nos fournisseurs-clés. »

SUR LE FIL...

Jean-Philippe Collin est le nouveau directeur achats de Sanofi-Aventis,
une fonction qu'il exerce depuis le 1er avril dernier. Diplômé de l'Ecole supérieure d'électricité (Supélec), il a exercé de nombreuses responsabilités managériales dans les achats, en particulier chez PSA Peugeot Citroën où il fut même directeur de la marque Peugeot en 2008.


Isabelle Macaire a été nommée, le 1er mars, responsable immobilier et achats de Pages Jaunes. Titulaire d'un master spécialisé en management immobilier de l'Essec, Isabelle Macaire a débuté sa carrière en 2000 chez Alcatel. Elle succède à Michel Millérioux, parti à la retraite.


Carrefour annonce avoir réalisé 540 millions d'euros d'économies sur ses frais généraux en 2009. Un petit motif de satisfaction pour le géant de la grande distribution dont le bénéfice net a baissé de 74 % l'an dernier (à 327 millions d'euros), de même que le chiffre d'affaires (- 1,2 %, à 86 milliards d'euros).


L'Association Cesa achats & Supply Chain
(Aca) a lancé son site internet le 16 mars dernier (www.aca-asso.com). Objectif : promouvoir l'approche professionnelle du management des achats et de la Supply Chain telle qu'enseignée dans les programmes de HEC Paris.


Le groupe BPCE a indiqué que les synergies de coûts, du fait de la fusion entre les groupes Caisse d'Epargne et Banque Populaire, permettraient de réaliser près de 1 milliard d'euros d'économies en 2013, grâce, en particulier, à la fusion des organes centraux, la consolidation des volumes d'achats et la mutualisation des infrastructures.


Suez Environnement va
mettre en oeuvre un nouveau programme d'optimisation des coûts, baptisé «Compass 2». Objectif : 250 millions d'euros d'économies sur la période 2010 - 2012. Ce plan succède au programme Compass qui a permis de générer 190 millions d'euros d'économies sur la période 2008-2010.


Le groupe Seb a indiqué qu'il avait entrepris «des actions vigoureuses sur ses conditions d'achats, un pilotage de ses investissements publicitaires et marketing et des mesures strictes de réduction de tous les coûts». Son volume d'achats est estimé à plus de 1,5 milliard d'euros.


Après une année 2009 diff cile, Saint-Gobain entend poursuivre ses réductions de coûts. Environ 600 millions d'euros d'économies sont programmés en 2010, après 1,1 milliard d'euros d'économies l'an passé.


Le groupe Rhodia annonce avoir réalisé en 2009 près de 114 millions d'euros d'économies sur ses frais fixes, pour un objectif de 120 millions d'euros. En 2010, l'entreprise souhaite économiser 130 millions d'euros.

1%

L'année 2010 sera pour la France une année de convalescence avec une croissance faible estimée à 1 % et un maintien de la sinistralité à un niveau élevé (entre 0 et 5 % d'augmentation des défaillances attendue), selon l'assureur-crédit Euler Hermes. Certes, la crise est passée mais ses effets, avec un taux de chômage qui devrait dépasser 1 0 % de la population active en 201 0, vont perdurer encore de nombreux mois. Dès lors, les ressorts de la reprise paraissent bien fragiles pour Euler-Hermes.

Nicolas Sarkozy, lors de la clôture des Etats généraux de l'industrie

Dans la plupart de nos pays voisins, le donneur d'ordres ne se contente pas de faire pression sur les prix mais aide, au contraire, son sous-traitant à acquérir les méthodes et les outils nécessaires pour progresser.

60%

Dans le secteur des assurances, un service achats sur deux affi che un taux de couverture des dépenses de 60 % à 80 %. Tel est le résultat d'une étude réalisée début 2010 par les cabinets R&B Partners et CKS Consulting auprès de mutuelles, organismes de prévoyance et compagnies d'assurances.