Mon compte Devenir membre Newsletters

best of

Publié le par

La SNCF déclare la guerre au travail clandestin

Pour lutter contre le travail illégal et remplir son obligation de vigilance vis-à-vis de ses prestataires de sécurité, la SNCF utilise depuis décembre dernier la plateforme «e-vigilance» de CertiCorps, un spécialiste du contrôle de conformité. La collecte des informations, fastidieuse et chronophage, était auparavant réalisée manuellement par chaque acheteur. Désormais, le groupe de transports bénéficie d'une solution dématérialisée pour industrialiser ce process qui concerne aujourd'hui une soixantaine de fournisseurs.

« Le principe est simple : nous nous inscrivons sur la plateforme Certicorps, puis demandons à nos fournisseurs-clés de s'y connecter afin qu'ils y déposent l'ensemble des documents nécessaires», raconte Vincent Laffont, responsable des achats du département gare et patrimoine. Un système d'alerte se déclenche dès qu'un dossier présente des pièces manquantes, ce qui empêche tout risque d'erreur. Autre intérêt de l'outil : son module d'archivage électronique. « Grâce à cette solution logicielle, nos acheteurs gagnent en sécurité et en productivité. Ainsi, ils peuvent se concentrer sur d'autres tâches plus stratégiques telles que la négociation, la gestion du panel fournisseurs, etc. », souligne le responsable. Et pour prévenir tout travail clandestin, la compagnie ferroviaire est en train de déployer un deuxième pilote pour connaître, en temps réel, les évolutions de la situation juridique de ses fournisseurs.

Vincent Laffont (SNCF) « Grâce à cet outil, nos acheteurs ont gagné en effi cacité. »

Vincent Laffont (SNCF) « Grâce à cet outil, nos acheteurs ont gagné en effi cacité. »

Des plis et des colis livrés en utilitaire électrique

Top Chrono, spécialiste de la distribution de plis et de petits colis, vient de lancer un service de livraison en véhicule utilitaire électrique. Cette prestation, plutôt adaptée aux déplacements en zone urbaine, permet à Top Chrono de proposer à ses clients des livraisons limitant les émissions de gaz à effet de serre et les nuisances sonores. Aujourd'hui, 15 % de ses véhicules utilitaires sont électriques. L'objectif de la société est de réaliser 20 % de ses livraisons en véhicule électrique en 2010, soit 400 courses sur l'année.

80%

Les frais de personnel représentent 80 % du coût global d'une prestation de nettoyage, selon le cabinet de conseil en achats hors production Epsa. Un taux incompressible. Les 20 % restants concernent les frais et services divers. Si la prestation nécessite l'utilisation d'un matériel spécifique, l'outillage représente alors 5 % du coût total de la prestation.

Les salariés plébiscitent les produits équitables

A peine 15 % des entreprises déclarent acheter des produits issus du commerce équitable (tenues professionnelles en coton, café et aliments pour les distributeurs automatiques, plats pour les restaurants d'entreprise, etc.). L'un des principaux freins invoqués par les responsables achats est, à tort ou à raison, le prix plus élevé de ces produits. De même, ces derniers indiquent qu'il ne s'agit pas d'une priorité pour leur entreprise. C'est ce que révèle une étude menée par Max Havelaar et TNS Sofres à la fi n 2009. Pourtant, près d'un salarié sur deux serait favorable à ce type d'achats, la même proportion estimant que cela améliorerait leur opinion sur leur propre entreprise. Selon l'étude, cet achat renforce, par exemple, la satisfaction des collaborateurs vis-à-vis de l'offre de restauration collective : 86 % des salariés qui se sont vu proposer des produits équitables sont satisfaits de l'offre de restauration dans leur entreprise, contre 69 % en moyenne.

La Société Générale s'engage pour l'effcacité énergétique de ses bâtiments

Le groupe Société Générale vient d'adhérer au manifeste en faveur de l'efcacité énergétique des immeubles lancé par le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD). Ce texte implique notamment de dresser un état des lieux et de fixer des objectifs de réduction des consommations dans le temps, d'instaurer des niveaux minimums de performance énergétique applicables à tous les immeubles commerciaux de la société, ou encore de publier chaque année la consommation d'énergie et les émissions de CO2 des immeubles concernés. Le parc immobilier du groupe est estimé à 3,5 millions de mètres carrés. La Société Générale s'intéresse à l'efficacité énergétique de ses bâtiments depuis quelques années. Elle a notamment construit le premier immeuble de grande hauteur à haute qualité environnementale (IGH HQE) de France, la tour Granite de La Défense. En outre, elle a mis en place un programme d'actions pour réduire ses émissions de CO2 sur la période 2008/2012, dont la réalisation d'un référentiel immobilier responsable.

Aprionis optimise son système d'éclairage

Réduire sa consommation d'éclairage d'environ 20 %. C'est le challenge qu'a relevé Aprionis, groupe de protection sociale, en s'appuyant sur les services d'Inéo, filiale de GDF Suez, spécialisée dans l'optimisation des installations électriques. Pour ce faire, des colonnes de distribution blanches ont été positionnées à proximité de chaque bureau. Dotées de luminaires basse consommation, ces dernières éclairent directement le plan de travail et ce, avec la même intensité que le système précédent.