Mon compte Devenir membre Newsletters

Vente-privee.com: un écrin industriel

Publié le par

Porté par son succès, le site de ventes événementielles sur Internet vient d'investir 17 millions d'euros pour accueillir ses salariés à la Plaine Saint-Denis. Au coeur de ses locaux, la Digital Factory, une ancienne usine rénovée consacrée à l'image et au multimédia.

Pas moins de 21 600 m2 pour regrouper 1 350 salariés de 40 nationalités différentes, d'une moyenne d'âge de 31 ans... Le site vente-privee.com vient, en effet, d'inaugurer trois nouveaux bâtiments à la Plaine Saint-Denis. «En 1996, lorsque nous avons acheté les locaux des anciennes imprimeries du journal Le Monde, bien avant la construction du Stade de France, l'endroit était une véritable friche industrielle», se souvient Eddie Turcon, directeur immobilier du groupe.

Au 249, avenue du président Wilson trône désormais le siège de Vente-privee.com. Le bâtiment Wilson 2 (3 500 m2) regroupe les services supports et accueille 380 personnes supplémentaires. Un autre bâtiment de 1 600 m2, situé rue Landy, à la façade rose (couleur fétiche de Vente-privee.com) abrite le service de relation avec les membres.

La Digital Factory, pépinière des métiers créatifs

A 500 mètres, la Digital Factory? 3 800 m2 de superficie? est entièrement dédiée à la production d'événements numériques. Consciencieusement désamiantée et modernisée, la Digital Factory réunit les activités de régie, de shooting et de post-production. Cette ancienne usine de fabrication accueille aujourd'hui jusqu'à 60 studios et permet de produire en son sein plus de 15 000 photos par jour. Pour le choix des locaux, comme pour l'agencement des bureaux, tout a été décidé en interne. «Il y a eu des brainstormings avec les représentants de chaque métier pour définir l'aménagement optimal des espaces de travail, généralement en open space», souligne Eddie Turcon. Les commerciaux et les services de promotion des ventes, par exemple, ont été regroupés en pool par pays. Quant aux 115 conseillers de clientèle, «nous avons donc entièrement aménagé le rez-de-chaussée de leur bâtiment dans un esprit «lounge» avec des canapés pour qu'ils puissent se détendre car gérer la relation client est un métier exigeant», explique Eddie Turcon. Au nombre des projets à venir, les espaces verts. «Des jardins existent déjà mais ils ne sont pas assez fréquentés. A l'été 2011, d'autres seront aménagés rue Landy et rue Pressensé. » Mais avant cela un restaurant ouvrira ses portes dès juin prochain près de la rue Landy. Ce lieu ne sera «pas exclusivement réservé aux collaborateurs de Vente-privee.com », précise Eddie Turcon.

Trois nouveaux bâtiments roses

Non loin de la Digital Factory 1, cette bâtisse de 1 600 m2, située rue Landy 2, abrite le service de relation avec les membres.
Plus de 115 conseillers de clientèle sont chargés de répondre aux demandes. Le rez-de-chaussée a été aménagé en espace détente.
A quelques rues de là, le Wilson 2 3 est la nouvelle structure HQE, accolée au siège social d'origine, le Wilson 1.
D'une surface de 3500 m2, cet immeuble est entièrement vitré. Des pompes à chaleur ont été installées et les eaux de pluie y sont récupérées pour alimenter l'immeuble.

Intérieur du Wilson 2

380 personnes travaillent aux services supports dans ce nouveau bâtiment d'une surface de 3500 m2.

Service de post-production Digital Factory

Dans un immense open space, une cinquantaine de collaborateurs travaillent sur la mise en ligne des photos. Ils transforment les fichiers, les retouchent, les renomment. Les poutres originelles ont été conservées.

Studios photos Digital Factory

Dans les 15 studios photos répartis au rez-de-chaussée, 25 à 30 séances ont lieu chaque jour. Un studio douche a même été installé pour les photos d'ambiance aquatique. Un autre studio photo de 600 m2 est installé rue Pressensé pour les produits plus volumineux (barbecue, literie...).

Intérieur du Wilson 1

Des oeuvres d'art contemporaines issues des collections de Jacques-Antoine Granjon, président-directeur général et fondateur de vente-privee.com, sont exposées dans le siège social originel baptisé le Wilson 1.

Couloir de la Digital Factory

Le côté «industriel» avec la tuyauterie en zinc au plafond a été préservé. Les plafonds vitrés permettent d'apporter plus de luminosité. Des salles de pause avec des machines à café sont réparties aux différents étages.

Intérieur du Wilson 1

En 1996, Jacques-Antoine Granjon rachète les anciennes imprimeries du Monde dans le cadre d'un programme de rénovation urbaine de la Plaine Saint-Denis (93) et y installe le siège du groupe Oredis. En janvier 2001, il lance avec ses sept associés vente-privee.com.