Mon compte Devenir membre Newsletters

Une minorité de PME parmi les fournisseurs des grands comptes

Publié le par

Les PME représentent 22,7 % du volume d'achats des grands comptes. Tel est l'un des principaux enseignements du rapport d'activité 2006 du «Pacte PME». «Alors que les PME représentent 42 % de la valeur ajoutée nationale, ce chiffre paraît faible. Mais il est sans doute représentatif de la difficulté générale des relations entre PME et grandes entreprises», estime Michel Guilbaud, directeur général délégué d'Oséo, établissement public chargé de faciliter l'accès des entrepreneurs aux financements bancaires. Renault Reginnov (GIE chargé des achats pour la direction de la recherche de Renault) est le grand compte signataire du «Pacte PME» dont les petites entreprises représentent la plus grande part de son volume d'achats (45,7 %). Suivent notamment Microsoft (30,8 %), Schneider Electric (29,6 %), La Poste (28,5 %) et le CEA (24 %). En revanche, Thaïes (7,2 %), la SNCF (11,7 %), Rhodia (12,6 %), le Cnes (13,2 %) et la RATP (13,7 %) ferment ce classement. «Certaines grandes entreprises ont compris, peut-être plus que d'autres, que l'inventivité et la réactivité sur de nouveaux produits, procédés ou marchés, passe par des fournisseurs agiles et multiples, commente Michel Guilbaud. Pour les autres, il existe certains facteurs bloquants et notamment les politiques de réductions de coûts mises en place par les directions achats.» Lancé à la fin 2005 et déployé en 2006 dans le cadre d'un partenariat entre le comité Richelieu et Oséo, le «Pacte PME» a pour ambition de promouvoir les relations entre les grands comptes, publics et privés, et les PME innovantes.