Mon compte Devenir membre Newsletters

Une expérience enrichissante pour Saint-Gobain

Publié le par

Loin d'être une mince affaire, l'achat en Chine nécessite un vrai changement culturel et technique au sein de l'entreprise importatrice. Saint-Gobain Conditionnement a relevé le défi . Explications.

Réaliser des économies à deux chiffres en effectuant une partie de ses achats en Chine, c'est l'objectif que s'est fixé Saint Gobain Conditionnement. « Depuis plus de cinq ans déjà, nous collaborons avec des fournisseurs chinois », rappelle Laurence Laroche, directrice achats de l'entreprise. Des partenaires qui sont sélectionnés via des bureaux d'achats implantés localement. « Dépourvus d'usines en Chine, nous n'avions pas de structure achats sur place. C'est pourquoi nous avons préféré lancer notre programme de sourcing en nous appuyant sur un intermédiaire implanté localement », explique la directrice achats.

Etre présents sur le terrain

L'entreprise a d'abord travaillé avec des bureaux d'achats externalisés, avant de constituer sa propre équipe sur place. Les missions de ces structures: gérer l'ensemble des process achats. « Via des appels d'offres, notre bureau d'achats recherche les fournisseurs, les identifie et les qualifie. Puis nous validons le choix du prestataire final ensemble », indique Laurence Laroche. Plus encore, le bureau d'achats est le garant du contrôle qualité des produits et du bon déroulement de la chaîne logistique. « Pour s'assurer de la performance du prestataire, nous réalisons toujours en amont des audits sur place, précise Laurence Laroche. Cette étape est indispensable lorsqu'on achète dans des pays low cost comme la Chine où les modes de travail sont très différents de ceux existants en Europe. » A travers ces procédures d'audit, l'objectif global visé par l'entreprise est de créer une relation de partenariat sur le long terme avec ses fournisseurs afin de garantir la collaboration la plus fructueuse possible.

Une stratégie nécessaire puisque, selon la directrice achats, « à partir du moment où le programme de sourcing en Chine est lancé, il faut prévoir environ un an et demi avant que le déploiement complet soit effectué. » Preuve de l'investissement consacré par Laurence Laroche pour favoriser une gestion durable de la relation fournisseurs, celle-ci se déplace au moins deux fois par an en Chine pour rendre visite à ses partenaires, notamment lors des phases de négociation et de contractualisation. « Il est primordial d'aller sur le terrain, d'investir du temps et de l'énergie pour établir la confiance. » Une stratégie qui s'avère déjà payante aujourd'hui: « En misant sur un accompagnement fort de nos fournisseurs, en vérifiant les phases de contrôle qualité, les délais de livraison, etc., je bénéficie d'aussi bons, voire de meilleurs produits que ceux de fournisseurs occidentaux. »

Laurence Laroche, Saint-Gobain Conditionnement

«Depuis plus de cinq ans déjà, nous collaborons avec des fournisseurs chinois. »

Saint-Gobain Conditionnement

ACTIVITE
Fabricant de conditionnements en verre pour boissons et produits alimentaires
CHIFFRE D'AFFAIRES MONDE 2009
3,4 millions d'euros
EFFECTIF
15 000 salariés
VOLUME ACHATS 2009
2,1 millions d'euros
EFFECTIF ACHATS
73 collaborateurs