Mon compte Devenir membre Newsletters

Une cure de jeunesse pour le Renault Master

Publié le par

Des formes imposantes pour un confort d'utilisation renforcé. Le nouveau Renault Master est plutôt une réussite. Les entreprises se laisseront également séduire par les économies annoncées sur les coûts de maintenance.

La cylindrée du nouveau moteur 2.3 dCi engendre, selon Renault, une consommation mixte à partir de 7,1 l/100 km, soit un gain moyen de 1 l/100 km par rapport à l'ancien Master.

La cylindrée du nouveau moteur 2.3 dCi engendre, selon Renault, une consommation mixte à partir de 7,1 l/100 km, soit un gain moyen de 1 l/100 km par rapport à l'ancien Master.

Plus design, plus confortable et des motorisations plus puissantes. Le nouveau Renault Trafic s'est offert une petite cure de jouvence pour conserver son leadership sur le marché des utilitaires. Côté design, le constructeur a privilégié «des lignes robustes et volontaires». En témoignent les grands phares avant, l'imposante calandre ou les larges feux arrière.

Au niveau de l'habitacle, la marque au losange offre un nombre de rangements impressionnants, «conçus spécifiquement pour accueillir les objets que les clients professionnels utilisent au quotidien» : porte-téléphone, boîte à gants réfrigérée, grand rangement sous la banquette, vide-poches, porte-cannette, etc. A noter : le siège central est rabattable et se transforme dès lors en bureau, avec une tablette pivotante permettant de poser par exemple un ordinateur portable. Renault indique également avoir travaillé sur l'ergonomie du poste de conduite, mieux adapté aux personnes de grande taille grâce à une augmentation de 5,7 cm de l'espace longitudinal en cabine. Enfin, le confort thermique et acoustique a également fait l'objet d'une attention particulière.

Des coûts de maintenance réduits

La cylindrée du nouveau moteur 2.3 dCi, bien qu'inférieure de 200 cm3 à la précédente génération de motorisation, délivre une puissance plus importante. Il en résulte, selon Renault, une consommation mixte à partir de 7,1 l/100 km, soit un gain moyen de 1 l/100 km par rapport à l'ancien Master. A noter que cette nouvelle version rejette 187 g de CO par km et ofre trois niveaux de puissance : 100, 125 et 150 ch.

Sur le plan commercial, Renault insiste beaucoup sur l'optimisation des coûts de maintenance : augmentation de l'intervalle de vidange porté à 40 000 km ou tous les deux ans (contre 30 000 km et tous les ans auparavant), augmentation de 20 % de la durabilité des plaquettes et des disques de frein, plus grande longévité du liquide de refroidissement (160 000 km contre 120 000 km précédemment), etc. Au final, le constructeur annonce une réduction de 40 % des coûts de maintenance. Niveau sécurité, le nouveau Renault Master est équipé de quatre airbags frontaux et latéraux, et de ceintures de sécurité avec système de prétention et limiteur d'effort. Outre son ABS et son aide au freinage d'urgence, Renault se targue de posséder la plus courte distance de freinage du marché des utilitaires (environ 45 m pour 100 km/h). Ainsi, le nouveau Master est équipé de freins à disque ventilé à l'avant et à disque plein à l'arrière. Au final, cette version est donc plutôt réussie. Reste son tarif, à partir de 21 300 euros HT, l'un des plus élevés du marché. Mais la qualité se paye au juste prix.