Mon compte Devenir membre Newsletters

Une année événementielle!

Publié le par

L'événement de l'année, c'est bien entendu... le Mondial de l'automobile de Paris. Cette édition 2010 est marquée par quelques «grosses» sorties, à commencer par les futures Renault Latitude ou Peugeot 508, qui devraient intégrer les flottes d'entreprise l'année prochaine. D'autres modèles ont tiré leur épingle du jeu, à l'image de la Citroën DS4, l'Opel Astra Sport Tourer, la Volvo V60 ou encore la Toyota Verso-S. Suffisant pour convaincre les loueurs de longue durée de les intégrer dans leur offre? Rien n'est moins sûr. Face à un marché de l'occasion toujours en berne, qui - faut-il le rappeler - détermine la valeur résiduelle des véhicules en fin de location et donc une bonne partie du loyer, ces derniers préfèrent toujours miser sur une dizaine de modèles sûrs et revendables.

L'événement de l'année, c'est bien entendu... l'arrivée - pour de bon! - des voitures électriques. La preuve avec le lancement par l'Ugap, au nom d'une vingtaine de grands donneurs d'ordres publics et privés (La Poste, Air France, Areva, Bouygues, EDF, etc.), de la procédure d'achat groupé de 50 000 modèles qui devrait s'achever mi-2011, de manière à laisser le temps au groupement d'évaluer les prototypes présentés par les constructeurs. Les premières livraisons sont prévues pour le dernier semestre 2011. Le projet est louable mais l'achat ou la location de véhicules électriques représente-t-il vraiment l'avenir des flottes de toutes les entreprises? Certains en doutent et il est vraisemblable que la route soit un peu plus longue que prévue pour les tenants du tout-électrique.

L'événement de l'année, c'est bien entendu... l'allongement de la durée moyenne des contrats de location longue durée. Dans un contexte économique très difficile, de nombreux loueurs ont en effet proposé à leurs entreprises clientes d'allonger la durée de leur contrat de 36 à 48 mois, avec à la clé plus de 10 % d'économies sur les loyers. Alléchant mais vraiment gagnant? Le vieillissement d'un parc auto peut entraîner, au final, une augmentation des coûts d'entretien. Et pour l'entreprise, un manque à gagner par rapport à des modèles plus récents et plus performants, par exemple en termes de consommation de carburant, sans parler de la fiscalité écologique. Total Cost of Ownership quand tu nous tiens!

L'événement de l'année, c'est bien entendu...

Sébastien de Boisfleury rédacteur en chef

@ ARNAUD OLSZAK

Sébastien de Boisfleury rédacteur en chef

l'éco-conduite. Certes, le concept n'est pas nouveau mais les stratégies commerciales et marketing des prestataires, oui! Après «l'éco-conduite qui permet de diminuer la consommation de carburant face à la flambée des prix du pétrole», voici «l'éco-conduite qui permet de réduire le nombre d'accidents routiers et donc de faire baisser le coût de l'assurance». Il est vrai qu'il s'agit d'un poste de dépenses souvent négligé par les entreprises alors qu'un simple sourcing se révèle efficace pour faire jouer la concurrence. Peut-être 2011 sera alors l'année des achats...

Mot clés : location

Sébastien De Boisfleury