Un élu condamné pour favoritisme

Publié par le

Manuel Aeschlimann, député (UMP) et ancien maire d'Asnières-sur-Seine, a été condamné le 13 mars dernier par le tribunal correctionnel de Nanterre, à 18 mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et à une peine d'inéligibilité de quatre ans. Il a fait appel de ce jugement. La justice lui reproche une «atteinte à la liberté d'accès ou à l'égalité des candidats dans les marchés publics», en 1998. Les juges ont relevé que la mairie avait confié à une société de production l'organisation d'un festival folklorique à Asnières sans mise en concurrence. Et ce malgré l'avertissement de la préfecture, qui avait rejeté ce contrat de 200 000 euros pour non-conformité au code des marchés publics.

Sur le même sujet

L'heure est à la signature électronique
Achats publics
L'heure est à la signature électronique

L'heure est à la signature électronique

Par la rédaction

Nouveau signal de modernisation pour la commande publique. Si le nouvel arrêté relatif à la signature électronique propose sans imposer, le [...]

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?
Achats publics
Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Comment les TPE/PME perçoivent-elles le secteur public?

Par Camille George

Pour connaître le ressenti des TPE/PME sur l'accès à la commande publique, l'OECP a missionné la Médiation des entreprises. Ces remontées terrain [...]

Comment booster la commande publique responsable?
Achats publics
Comment booster la commande publique responsable?

Comment booster la commande publique responsable?

Par Marie-Amélie Fenoll

La commande publique responsable est un levier insuffisamment exploité. C'est pourquoi un groupe de travail du Conseil économique, social et [...]