Mon compte Devenir membre Newsletters

Un bilan prometteur pour les partenariats public-privé

Publié le par

Sur la période 2004-2008, plus de 40 partenariats public-privé ont été conclus. La crise économique ne devrait pas freiner cette dynamique selon la ministre de l'Economie.

Christine Lagarde a dressé, à la fin septembre, un bilan positif de la mise en oeuvre globale des partenariats public-privé (PPP). Selon la ministre de l'Economie, «les premiers résultats enregistrés pour la période 2004-2008 sont très prometteurs: les collectivités locales comme l'Etat ont démontré leur adhésion aux différents outils de partenariat public-privé». Dans le cadre des contrats de PPP proprement dits, plus de 100 opérations ont été lancées, dont 40 ont été attribuées pour un montant cumulé d'investissement de 770 Me. La ministre a, par ailleurs, cité les 47 opérations de baux emphytéotiques hospitaliers (BEH) lancées - dont 34 attribués, pour un investissement de 1,2 MdE - mais aussi celles qui ont permis la construction d'une vingtaine de casernes de gendarmerie et de sept établissements pénitentiaires.

Comme la future prison de Lille, six établissements pénitenciers seront fnancés via des partenariats public-privé.

@ CAROLINE MONTAGNE/SCICOM/MINISTERE DE LA JUSTICE

Comme la future prison de Lille, six établissements pénitenciers seront fnancés via des partenariats public-privé.

«Nous aurions pu craindre une situation grave de blocage des PPP au moment où une vague de très gros projets arrivait sur le marché», reconnaît Christine Lagarde. Or, la crise a entraîné «une incitation conjoncturelle à renforcer l'investissement public» grâce au plan de relance et à la garantie de l'Etat pouvant aller jusqu'à 80% du financement des projets. La ministre a notamment évoqué la ligne à grande vitesse Tours-Bordeaux, celle de Bretagne-Pays de Loire, la ligne CDG Express entre l'aéroport de Roissy et la gare de l'Est et le tram-train de La Réunion.