Mon compte Devenir membre Newsletters

Stockage de données: les 5 tendances de 2012

Publié le par

Le stockage est en perpétuelle expansion et en constante évolution pour répondre aux besoins des entreprises et des applications. La création et le partage d'images et de vidéos numériques vont continuer à inonder les réseaux et les data centers. L'occasion de réfléchir aux solutions pour mieux gérer et analyser ces informations non structurées.

On observe cinq principales tendances dans le stockage: l'existence de gros volumes de données, la diminution du temps de latence avec les disques SSD, les capacités de gestion globales, l'acheminement et la mobilité des contenus, et la convergence des réseaux.

A l'évidence, le cloud sert au commerce électronique, à l'IPTV, à l'informatique d'entreprise, aux ordinateurs portables, tablettes et autres appareils mobiles ainsi qu'à rechercher des images et des vidéos. Il engendre donc davantage de stockage. L'une des plus importantes tendances est la croissance des «grandes masses d'informations», en utilisant un nouveau modèle appelé Hadoop. Apache Hadoop est un framework Java libre destiné aux applications distribuées et à la gestion intensive des données. Il permet aux applications de travailler avec des milliers de noeuds et des pétaoctets de données.

Les disques SSD (Solid state disks) et la mémoire flash sont utilisés à chaque couche de l'infrastructure informatique pour accélérer les applications et échelonner le nombre d'utilisateurs qui peuvent être pris en charge. Le SSD rend le stockage plus «livrable» pour mettre en avant de nouveaux modèles de réseau comme OpenFlow qui sont nécessaires pour prendre en charge cet univers de stockage en pleine expansion. La technologie SSD aide à accéder au stockage plus rapidement et plus avancé qu'avant.

Dans le stockage, la tâche la plus exigeante demeure l'administration. Il existe actuellement une nouvelle génération d'outils qui permet d'avoir une vision globale de ce qui se trouve dans le cloud. Les développeurs, les opérateurs et les directeurs informatiques peuvent avoir accès au stockage localement et à distance sous la forme d'un seul réservoir de stockage intégré, nécessaire à la prise en charge de l'informatique mobile et virtuelle, ce que nous ne pouvions faire il y a seulement cinq ans.

Il ne suffit pas d'avoir de vastes réservoirs de stockage, il faut que ceux-ci soient accessibles aux appareils mobiles et à distance. C'est en cela qu'une nouvelle technologie comme OpenStack aide les prestataires d'infrastructure à bouger, déterminer et optimiser les ressources en stockage, réseau et informatiques pour fournir du contenu dans le monde entier.

Convergence réseaux

L'autre grande tendance est à la fois liée au stockage et au réseau: il s'agit de la convergence réseau. Elle rassemble le Fibre channel, l'ISCSI, le NAS, l'IP et le clustering dans une même couche physique qui peut être partagée et optimisée pour faire en sorte que les autres tendances évoquées ici se réalisent. Le passage au One Wire se produira en plusieurs phases, sur quelques années mais il aura lieu, et le 10 Gb Ethernet (10 GbE) avec les nouvelles améliorations du Data Center Bridging (DCB) seront les principales technologies qui permettront la convergence des réseaux.

Par Pascal Couzinet Diplômé de l'Ecole centrale d'électronique, il a occupé différents postes chez EMC Computer Systems, EMC et BULL/2AI. Actuellement, Pascal Couzinet est manager chez Emulex France, société spécialisée dans les solutions de convergence réseaux pour data centers.