Mon compte Devenir membre Newsletters

Soyez «Mice»!

Publié le par

Charles Cohen, chef de rubrique

@ CHARLY POUPLIN

Charles Cohen, chef de rubrique

Et si la bonne gestion de son budget voyages passait aussi par l'optimisation de ses dépenses de réunions et d'événements? Telle est la question que l'on est en droit de se poser tant le poste Mice (nom jargonneux pour désigner les «meetings, incentives, congress & events») devient stratégique pour plus d'un travel manager. Et pour cause: si l'aérien, le ferroviaire, l'hôtellerie ou encore la location courte durée s'imposent comme les traditionnels poids lourds du voyage d'affaires, le Mice n'est désormais plus en reste. En effet, selon une étude menée par Epsa et Déplacements Pros en mars 2012, celui-ci représenterait pas moins de 26 % du marché du business travel (soit 6,5 milliards d'euros). C'est dire la manne financière à optimiser pour les travel managers! Et ce, via un panel de leviers: réduire la taille des team buildings, planifier des événements à proximité des pays ou zone d'origine... Mais face à la montée en puissance du Mice, un autre constat s'impose: comment permettre aux travel managers d'exceller dans ce domaine qui leur était jusqu'alors presque inconnu? C'est bien là toute la gageure... Pourtant, l'AFTM a pris le taureau par les cornes en sortant cette année un Livre Blanc sur les synergies possibles entre travel management et Mice. Si l'objectif de l'ouvrage n'est pas de former des experts en événementiel, il a toutefois pour vocation de présenter aux acheteurs voyages un élargissement plus que probable de leur domaine d'intervention vers cet univers complexe. Une nouvelle corde à leur arc, et pas des moindres, qui atteste du caractère toujours plus stratégique de cette profession en perpétuelle mutation.