Mon compte Devenir membre Newsletters

Siemens mondialise ses achats pour réaliser des économies d'échelle

Publié le par

Réduction du panel fournisseurs, coopération renforcée avec les prestataires-clés, développement des achats transversaux... Le spécialiste de l'électronique réorganise ses achats.

Alors que les trois entités du groupe Siemens - Energy, Industry et Healthcare - achetaient plutôt indépendamment les unes des autres, la direction de l'entreprise vient d'annoncer que le volume des achats réalisés en commun va passer de 6,8 milliards d'euros actuellement à près de 19 milliards d'euros d'ici à 2010. Près de 4 000 acheteurs à travers le monde sont concernés. L'objectif du groupe spécialisé dans l'électronique est de réaliser des économies en faisant jouer l'effet de volume. Si aucun chiffre n'a été communiqué, Barbara Kux, responsable de la gestion de la chaîne logistique du groupe et membre du directoire, confirme que ce programme est ambitieux et que «les responsables achats seront évalués en fonction des objectifs d'économies».

Quelques mesures ont néanmoins été annoncées. Siemens souhaite ainsi porter la part de ses achats dans les pays émergents de 20 à 25% d'ici à 2010. Par ailleurs, le groupe annonce qu'il va réduire de 20% le nombre de ses fournisseurs d'ici à l'an prochain, mais précise qu'il intensifiera ses relations avec ses prestataires-clés. «Nous voulons améliorer la coopération à long terme avec nos fournisseurs et former un véritable réseau à l'international», explique Barbara Kux. En 2008, le volume d'achats de Siemens était de 40 milliards d'euros (810 millions en France), dont 12 milliards d'achats hors production.

Barbara Kux (Siemens):

«Les responsables achats seront évalués en fonction des objectifs d'économies.»