Mon compte Devenir membre Newsletters

Séminaires: la vogue des formules courtes

Publié le par

 

Le château de Chantilly, l'une destination de séminaires, aux portes de Paris.

Le château de Chantilly, l'une destination de séminaires, aux portes de Paris.

Incentives: re(découvrir) les alentours de Paris

La recherche d'économies impose désormais des formats courts en matière d'incentives avec un retour parfois prévu dans la journée. Des séminaires moins longs et plus près de la capitale. Explications. Par Charles Cohen

Exit le strass et les paillettes. Les séminaires d'entreprise se veulent désormais sobres et économiques. En termes de durée, d'abord. Les formules proposées sont moins longues. Selon le baromètre annuel sur le tourisme d'affaires et les comportements d'achat, réalisé en 2010 par le cabinet Coach Omnium en partenariat avec Bedouk - l'annuaire des professionnels du tourisme d'affaires et de l'événementiel - les opérations d'une demi-journée, exceptionnelles au début des années 2000, sont devenues monnaie courante. Et concernent près du tiers des entreprises approchées lors de cette enquête. A l'inverse, les réunions se déroulant sur trois jours deviennent plus rares. Même si 27 % des organisateurs en réalisent encore, en particulier, pour les colloques de formation ou de lancements de produits. « Les séminaires sont, en moyenne, plus courts et se tiennent, par conséquent, moins loin », résume Mark Watkins, président fondateur de Coach Omnium.

Direction... Chantilly!

«Les régions proches de Paris [NDLR: comme la Haute-Normandie (lire notre article p. 51)] s'imposent comme des destinations idéales pour les entreprises franciliennes, car elles assurent un dépaysement à moindre coût, complète Veruschka Becquart, responsable du département tourisme d'affaires d'Atout France, agence de développement touristique de la France. Les clients sont à la recherche de sites accessibles rapidement et facilement, en voiture ou en train. Des critères qui leur permettent de s'organiser plus simplement, en amont. » « Nous avons de nombreuses demandes de colloques dans notre région, confirme Marie-Agnès Horst, dirigeante de l'association Destination Chantilly, spécialisée dans le tourisme d'affaires. Notamment à Chantilly, située aux portes de Paris et à proximité de l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle. » D'autant que les activités sur place ne manquent pas, du château de Chantilly à l'hippodrome en passant par le potager des Princes ou encore le Parc Astérix... « La ville dispose de plus de 1 000 chambres réparties sur une dizaine d'hôtels de deux à quatre étoiles, dont le coeur de métier est plus que jamais les séminaires », renchérit Marie-Agnès Horst.

Cette tendance à la sobriété se décline aussi au niveau des "incentives» propres à agrémenter le séjour. « C'est la première fois en 15 ans, que nous constatons un recul de ces programmes ludiques, sportif ou culturels, périphériques aux séminaires », relève Mark Watkins en s'appuyant sur les résultats du fameux baromètre annuel sur le tourisme d'affaires. En 2010, seules 56 % des entreprises ont joint une telle activité à leur séjour, contre 75 % en 2009. L'hôtellerie, poste de dépenses non négligeable, reste épargnée par la logique de chasse au "gaspi» sensible lors de la crise. « Les donneurs d'ordres ne cherchent pas à réaliser d'économies en la matière. En 2010, ils ont toujours privilégié les trois ou quatre étoiles au détriment des deux étoiles, souvent dépourvus de salles de conférences », note Mark Watkins. Après une baisse de 7,8 % en 2009, le marché des séminaires a connu une croissance de 4,2 % en 2010. Preuve qu'avec la fin de la crise, les entreprises retrouvent le goût pour ce type de manifestation.

La Haute-Normandie terre d'incentives

Alliant dépaysement et proximité avec la capitale, la Haute-Normandie s'impose comme une destination de choix pour de courts séminaires aux budgets serrés. Reportage sur les offres de la région. Par Charles Cohen

Je suis le troisième territoire français en matière d'organisation d'événements derrière l'Ile-de-France et Paca. Je conjugue dépaysement et proximité avec la capitale. Je vois actuellement émerger deux nouveaux projets d'infrastructures pour séminaires d'entreprises: un centre de congrès à Rouen - porté par la Matmut - et un autre au Havre. Qui suis-je? La Normandie. Et plus précisément, le département de Seine-Maritime (Haute-Normandie) qui s'impose comme une destination de choix pour les sociétés franciliennes à la recherche de formats courts et économes pour leurs incentives. « Certains clients louent

même nos salles de séminaires à la journée », se réjouit Léonard Continsouzas, propriétaire du Dormy House, un hôtel trois étoiles, niché sur les falaises d'Etretat. Fort d'un restaurant panoramique avec vue sur la Manche, cet hôtel dispose de trois salles de réunions pouvant accueillir entre 10 et 65 personnes. « Nous offrons aux entreprises un cadre de travail à la fois sérieux et agréable », renchérit le directeur de l'établissement. La ville d'Etretat regorge d'activités ludiques s'intégrant volontiers dans l'organisation d'un séminaire: golf de 18 trous à proximité, visite naturaliste des somptueuses falaises en compagnie d'un guide, etc. Au Domaine Saint Clair, autre établissement réputé de la ville, construit dans l'esprit des châteaux anglo-normands du XIXe siècle, « la clientèle d'affaire représente 20 % de notre activité, indique Omar Abodib, propriétaire des lieux, qui comptent quatre pièces de 20 à 50 m2 et une salle de séminaires de 100 m2. Depuis quelques mois, les commandes des entreprises ont repris. Un signe particulièrement encourageant car notre activité séminaires avait largement été impactée par la crise ces dernières années. »

Ambiance conviviale et intimiste

Une reprise timide, mais confirmée par les autres hôteliers de la région. « Les séminaires? Ils s'annoncent plutôt bien pour l'année 201 1 », explique-t-on au Château de Sassetot, situé entre Dieppe et Etretat. Doté de six salles de réunions modulables à l'organisation de séminaires, l'établissement propose un panel d'activités détente ou incentives. A l'instar des "chasses au trésor» ou "murder party» organisées récemment dans le parc du château pour le compte de Ferrero, basé à Rouen. Une ambiance conviviale et intimiste sur laquelle mise également l'hôtel de campagne du Clos Masure, situé dans le Pays de Caux, à 15 km de Dieppe, dont le service personnalisé se prête davantage aux petits séminaires de direction. Pour donner plus de sens à ces événements, pourquoi ne pas stimuler les méninges de ses collaborateurs en les emmenant au parc "Enea», plateforme de loisirs dédiée au développement durable située dans la vallée de la Seine? « Sa visite peut s'inscrire dans le cadre d'une journée d'étude puisque l'Abbaye Notre-Dame du Voeu dite Abbaye de Valasse, située à proximité, off re des capacités de séminaires pour 250 personnes mais également des salles de plus petite capacité », détaille Gilles Carpentier, directeur du pôle tourisme et loisirs de la communauté de communes de Caux vallée de Seine.

Cap sur Rouen!

Le cadre naturel de ces lieux d'incentives a de quoi ravir les entreprises soucieuses d'apporter une touche "verte» à leurs séminaires. Encore faut-il apporter un bémol à ce constat: ces sites, souvent distants des gares, aéroports et autoroutes ne sont pas faciles d'accès. Reste une alternative: privilégier les séminaires dans les grandes villes de la région comme à Rouen, future "banlieue» du Grand Paris. La ville off re de multiples intérêts avec son quartier impressionniste, son musée des beaux- arts, etc. « Nous sommes de plus en plus sollicités par les entreprises franciliennes pour des séminaires », confirme Marion Tanquerel, responsable commercial de l'Hôtel de Bourgtheroulde, premier cinq étoiles de Seine-Maritime. Cette ancienne demeure seigneuriale dispose de nombreuses salles de réunion pouvant accueillir entre 10 et 250 personnes. Auxquelles viennent s'ajouter un restaurant gastronomique, un spa, une piscine, etc. De quoi largement agrémenter un séjour d'affaires. « Les séminaires sont bel et bien repartis, insiste Arnaud Kindt, directeur de l'hôtel. Mais les entreprises ne veulent pas le clamer sur tous les toits. Dans un contexte post-crise, elles préfèrent faire profil bas en réduisant, notamment la durée de ce type d'événements. »

Le Dormy House, hôtel trois étoiles, dispose d'un restaurant panoramique avec vue sur la Manche.

Le Dormy House, hôtel trois étoiles, dispose d'un restaurant panoramique avec vue sur la Manche.

Le chiffre 2,4 milliards

C'est le poids économique, en euros, du tourisme en NormandieSource: Comité départemental du tourisme de Seine-Maritime.. Le tourisme d'affaires représenterait 15 % de ce chiffre d'affairesSource: Comité départemental du tourisme de Seine-Maritime..
+ 4,2 %, c'est la hausse, en France, des dépenses des entreprises en voyages d'affaires en 2010.