Mon compte Devenir membre Newsletters

Relation fournisseur: PSA passe à la vitesse supérieure

Publié le par

Dans la logique des actions de soutien à la filière initiée lors des états généraux de l'Automobile en 2009, le constructeur français poursuit sa démarche «Excellence de la relation fournisseur» en labellisant 100 à 150 «fournisseurs majeurs» d'ici 2012.

Le fonds créé par le ministre Estrosi en 2009 a-t-il porté ses fruits ou s'avère-t-il insuffisant?

Yannick Bezard: A ce jour, seulement la moitié des fonds du FMEA a été utilisée. La filière automobile en France n'a pas encore su tirer profit des enseignements de la crise. En 2011, nous avons la fenêtre d'action idéale pour accompagner et accélérer les mutations du tissu industriel fournisseurs.

D'abord, parce que nous sortons de la crise. Même si 2011 sera encore difficile pour notre secteur en Europe. En 2010 la production des véhicules Peugeot et Citroën en France a augmenté de + 10 % par rapport à 2009 et la tendance se poursuivra en 2011. Ensuite, nous avons les outils. Grâce aux travaux qui ont suivi les états généraux de l'Automobile en janvier 2009 et à la mise en place de la plateforme Automobile en avril 2009 (instaurée pour rénover les relations entre constructeurs et fournisseurs, et améliorer leur compétitivité économique), nous disposons d'une formidable boîte à outils pour conduire des diagnostics et apporter des propositions.

«Notre objectif est de labelliser 100 à 150 fournisseurs en Europe d'ici fin 2012.»

Quels sont les objectifs de la démarche de labellisation «fournisseur majeur»?

Après la nomination des 13 «fournisseurs stratégiques de PSA» qui constituent un premier cercle, notre volonté est de reconnaître les fournisseurs majeurs, des entreprises moyennes ou plus importantes avec un rayonnement international et qui sont référentes dans leur filière.

La démarche vise à reconnaître des entreprises fortes:

- qui ont atteint une taille critique dans leur métier;

- qui sont solides financièrement et dont le management fait preuve d'une bonne vision stratégique partagée avec leurs principaux clients;

- qui font l'effort d'investir dans une capacité de R&D pour accompagner leurs clients dans de nouveaux projets ;

- qui ont prouvé un niveau certain d'excellence industrielle dans leurs sites de production, dans les domaines de la sécurité et de la santé au travail, la qualité, la logistique, l'industrialisation, le lean manufacturing et, par voie de conséquence, de la compétitivité.

Notre objectif est de labelliser 100 à 150 fournisseurs en Europe d'ici fin 2012.

En quoi ce label va aider vos fournisseurs dans leur développement? En quoi va-t-il aider le groupe PSA?

La société SNOP est le premier fournisseur majeur labellisé par PSA Peugeot Citroën. SNOP satisfait à nos critères et a démontré qu'elle était un pôle de consolidation dans son métier, l'emboutissage. En retour, les fournisseurs majeurs bénéficieront de plus de visibilité à moyen et long terme, d'affectations préférentielles de nouveaux marchés et de possibilités de nous accompagner à la conquête des marchés en forte croissance hors d'Europe.

PSA Peugeot Citroën est totalement mobilisé pour soutenir ses fournisseurs et sécuriser ses approvisionnements. Les achats sont en effet un axe stratégique fort et un levier clé pour la compétitivité du groupe. Ils représentent 70 à 75 % du prix de revient d'un véhicule. Voilà pourquoi, après les actions engagées dès la survenance de la crise, le groupe intensifie aujourd'hui son action de soutien à la filière. Nous avons nommé en janvier quatre délégués régionaux à la filière automobile. Armés de leur solide expérience, ils vont travailler avec les différents acteurs régionaux et aider à la consolidation de la filière automobile française.

Mot clés : Crise |

Philippe Grange