Mon compte Devenir membre Newsletters

Quiz vrai/faux sur la carte carburant

Publié le par

Les cartes essence présentent de nombreux avantages, encore faut-il savoir les utiliser à bon escient... Tâche incontournable pour le gestionnaire de flottes qui suit attentivement le budget carburant, en hausse régulière. Petite révision.

1 Le prix de revient des cartes carburant est élevé

Faux. Qu'elles soient commercialisées par des pétroliers ou par les acteurs de la grande distribution, les cartes carburant sont gratuites, pour la plupart ; certaines, sous condition d'un nombre de litres minimum par mois. Chez d'autres opérateurs, la carte carburant s'acquiert sous forme d'abonnement annuel dont le prix de revient se situe entre 10 et 30 Euros HT.

2 L'entreprise peut négocier de meilleurs prix sur l'essence

Vrai. Une société peut obtenir une réduction de quelques centimes par litre de carburant, notamment lorsque l'adhésion fait suite à un appel d'offres et/ ou porte sur un nombre significatif de salariés. L'entreprise peut également bénéficier d'un prix unique sur l'ensemble du territoire couvert par l'opérateur, en fonction du cours du dollar et du prix du baril de pétrole.

3 Les cartes essence ne servent qu'à l'achat de carburant

Faux. Les cartes essence peuvent servir, selon la formule et l'opérateur choisis, à régler les péages, l'entretien du véhicule, les achats en boutique, le lavage et, plus rarement, le parking. « Le sandwich acheté par un salarié dans une station-service, à condition qu'il soit autorisé par son entreprise, est considéré comme un avantage en nature », explique Maître Carole Vercheyre-Grard, avocat au Barreau de Paris en droit du travail et droit des sociétés.

4 Les cartes essence ne sont pas paramétrables

Faux. Pour chaque détenteur, l'entreprise peut librement fixer un plafond mensuel de dépenses par catégorie d'achat. Elle peut aussi restreindre son utilisation aux jours ouvrables ou à des zones géographiques. « En déterminant un plafond maximal pour le carburant, l'entreprise peut ainsi mieux estimer son poste «déplacement» et, ainsi, mieux le maîtriser. C'est aussi un moyen efficace de se prémunir contre les abus tels que les vols de carburant », ajoute Maître Vercheyre-Grard.

5 Les cartes essence allègent les démarches administratives

Vrai. La carte essence met fin au traitement des notes de frais. Elle permet une récupération optimale de la TVA. L'opérateur adresse par quinzaine, voire tous les mois, un détail des transactions sur lequel figure le montant de la TVA. « Avec le système de notes de frais, l'entreprise récupère la TVA si son montant figure clairement sur chaque facture. Dans le cas contraire, l'entreprise ne peut faire valoir ses droits », met en garde notre expert.

6 Les cartes essence limitent considérablement les abus

Vrai. Offrant une meilleure traçabilité des dépenses individuelles, elles rendent détectable la moindre anomalie. Pour éviter toute dérive, « la définition d'une charte de mise à disposition signée par l'ensemble des détenteurs est nécessaire, recommande Maître Vercheyre-Grard. L'entreprise y mentionne très précisément les règles d'usage à respecter et le champ d'utilisation de la carte essence. A défaut, en cas de litige, elle ne pourra pas apporter la preuve devant un tribunal d'un usage abusif. »

Mot clés :

Fanny Perrin d'Arloz