Mon compte Devenir membre Newsletters

Quels critères pour mesurer la performance d'un collaborateur?

Publié le par

La performance d'un acheteur ne s'estime pas à la seule réduction des coûts. Des éléments qualitatifs interviennent également.

La performance d'un acheteur se résume-t-elle aux économies réalisées? A cette question, les experts de la fonction répondent par la négative. «Certes, les économies constituent l'axe de performance le plus lisible et auquel les directions générales sont le plus sensibles, analyse Leila Cardot-Fahas, directrice associée de la Business Team achats et performance chez Logica Management Consulting. Pourtant, elles ne sont que partiellement représentatives de la performance achats dans son ensemble et de la vocation de la fonction.» Ainsi, l'évaluation de la performance d'un acheteur se doit d'être réalisée par rapport à des critères quantitatifs (économies réalisées, réduction des délais) mais aussi et surtout qualitatifs (amélioration de la qualité des produits et des services achetés, innovation et partenariats fournisseurs). Sur ce point, il est donc important que les objectifs de la direction générale et de la direction achats soient les mêmes. Dans les faits, il arrive que la direction générale soit portée sur la réduction des coûts et le directeur achats sur les partenariats fournisseurs. «Si les objectifs divergent, la mesure de la performance des acheteurs sera biaisée», avertit Stéphane Canonne, manager du pôle achats et supply chain chez Cegos.

Des réalisations individuelles et collectives

Autre point-clé: les critères d'évaluation de la performance, définis par le manager et partagés par les acheteurs en amont, doivent être impartiaux. «Il y a toujours une part de subjectivité dans l'évaluation de la performance mais qui doit être la plus faible possible, prévient Stéphane Canonne. Pour les objectifs qualitatifs, la performance d'un acheteur se mesurera, par exemple, à travers la réalisation d'un questionnaire de satisfaction adressé aux clients internes, voire aux fournisseurs, après une mission.» Au sein des directions achats les plus matures, la mesure de la performance se fait aussi collective. «Ce qui permet d'homogénéiser les pratiques et défaire en sorte que la performance d'un acheteur ne nuise pas à celle d'un autre, par exemple entre un acheteur famille et un acheteur sur site», explique Stéphane Canonne. De nouveaux critères d'évaluation sont également apparus récemment, comme ceux liés aux achats durables. «la mesure de la performance des acheteurs est un chantier en constante évolution», conclut Stéphane Canonne.

Frédéric Doukhan, directeur achats, Léo Pharma

Frédéric Doukhan, directeur achats, Léo Pharma

Témoignage: «Une évaluation avant tout qualitative»


Chez Léo Pharma, la mesure de la performance des acheteurs est liée à la qualité et à l'efficacité des relations développées avec les clients internes. Frédéric Doukhan, son directeur achats, a ainsi mis en place, il y a deux ans, un système d'auto-évaluation, avec pour chaque dossier une fiche à remplir par l'acheteur et son client interne. Chacune d'elles contient des éléments factuels (qualité, coûts et délais négociés par l'acheteur par rapport à l'offre initiale) mais surtout, elle invite l'acheteur et son client à s'attribuer mutuellement une note et à la commenter. «Cela permet de savoir qui a été performant avec qui ou, au contraire, de détecter des dysfonctionnements et, dès lors, de mettre en place des plans de progrès», résume Frédéric Doukhan. Pour qui la performance des acheteurs ne peut se mesurer uniquement sur les économies réalisées. «Nous ne sommes pas des machines à réduire les coûts! La valeur ajoutée d'un acheteur se trouve dans l'amélioration des relations avec les fournisseurs et dans sa capacité à trouver de nouveaux produits ou services», rappelle Frédéric Doukhan.


Léo Pharma
ACTIVITE
Laboratoire pharmaceutique
CHIFFRE D'AFFAIRES 2008
302 millions d'euros
EFFECTIF
500 salariés
VOLUME D'ACHATS! 2008
60 millions d'euros
EFFECTIF ACHATS
7 collaborateurs