Quand les PME externalisent leur logistique

Publié par le

Externaliser l'entreposage et la gestion des stocks débarrasse les PME d'une foule de soucis logistiques. A la clé, une réduction des délais de livraison aux clients.

  • Imprimer

Travailler en flux tendus. Dans bien des secteurs, c'est la clé de la réussite. Pour permettre aux PME de répondre à cette exigence sans supporter les contraintes d'organisation liées au stockage des matières premières et des produits finis, des prestataires proposent des offres complètes d'externalisation logistique. Au-delà du simple entreposage, ces logisticiens organisent les flux, que l'entreprise pilote à distance grâce à un accès internet sécurisé. Sauf demande spécifique, les entrepôts hébergent les marchandises de plusieurs entreprises clientes, réduisant ainsi leurs coûts immobiliers, humains et matériels. Avant d'opter pour une telle organisation, l'entreprise doit cependant calculer le poids de sa facture logistique (ensemble des coûts liés au transport, au stockage et à la manutention) par rapport à son chiffre d'affaires. Cet indicateur permet de juger de l'impact économique de la formule.

Une offre modulable

Les prestataires s'adaptent, bien sûr, à la demande de chaque client. Prise en charge du stock, entreposage, réception des produits, préparation des commandes, expéditions... Leur offre est modulable. Certains sont même spécialisés. Ainsi, e-logistique.com possède deux entrepôts de 2 200 et 2 500 m2, qui abritent les stocks d'une quarantaine d'e-commerçants, mais en confie les expéditions à un transporteur. «Les produits livrés le matin sont, en général, réexpédiés dans le courant de la journée», affirme Sylvain Girard, le gérant du site e-logistique.com. Il faut compter entre 8 et 10 euros HT pour le traitement d'un colis léger (réception, stockage et expédition).

Dotés d'équipements technologiques performants, ces spécialistes de la logistique globale interfacent leur système d'informations avec celui de l'entreprise afin de vérifier que les commandes qui leur parviennent coïncident avec celles passées par leurs clients. Leur métier va de la préparation des commandes à leur livraison chez le client. Elle inclut la consultation (à distance et en temps réel) des états de stocks. Les tarifs, dégressifs en fonction des volumes, varient selon les mètres carrés utilisés et l'étendue des services. Les prix s'envoleront, par exemple, si l'entreprise souhaite une vérification physique systématique des palettes. Ces prestations, conçues sur mesure, exigent une analyse préalable des besoins, effectuée par le logisticien ou, dans certains cas, par un conseil extérieur.

Véronique Méot

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole
Category Management
Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Ouifield : une plateforme achats pour le monde coopératif agricole

Par Marie-Amélie Fenoll

L'exploitant agricole est un chef d'entreprise avec des dépenses de biens et de services. Comment l'aider à acheter mieux dans un monde agricole [...]

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?
Category Management
Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Grande consommation : quel est le vrai coût des prix bas ?

Par Clément Fages

Impact social et écologique, dégradation de l'image de marque... Alors que se terminent le SIA et les négociations entre industriels et distributeurs [...]

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression
Category Management
Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Le marché de l'occasion s'invite dans le secteur de l'impression

Par Camille George

Dans une démarche de meilleure maîtrise de cycle de vie produit et d'économie circulaire, Konica Minolta vient de lancer une gamme de systèmes [...]