Mon compte Devenir membre Newsletters

Public et privé verdissent leurs achats automobiles

Publié le par

L'Union des groupements d'achats public vient d'être retenue pour lancer la procédure d'achat groupé de 50 000 véhicules électriques. Un marché potentiel de plus de 1 milliard d'euros.

@ Photlok / Fotol ia

L'Union des groupements d'achats publics (Ugap) vient de lancer une procédure d'achat groupé de 50 000 véhicules électriques. La centrale a en effet été choisie, le 13 avril dernier, par la vingtaine de grands donneurs d'ordresAéroports de Paris, Air France, Areva, Bouygues, EDF, ERDF, Eiffage, France Télécom Orange, GDF Suez, GRT Gaz, GRDF, La Poste, RATP, Saur, SNCF, Spie Suez Environnement, Ugap, Vinci et Veolia Environnement qui constituent le groupement de commandes, dans le cadre du Plan national pour le développement des véhicules électriques et hybrides rechargeables. L'Ugap fait d'ailleurs elle-même partie de ce groupement et représente l'Etat et les associations d'élus des grandes collectivités locales.

La procédure retenue est celle du dialogue compétitif, principalement en raison de la complexité du dossier qui ne permet pas, par exemple, de prédéterminer tous les éléments du cahier des charges définissant les moyens techniques et les montages juridiques et financiers. Dans un premier temps, cela autorise un échange avec chacun des candidats sur tous les aspects du projet, notamment l'identification et la définition des moyens propres à satisfaire au mieux les besoins du groupement: modalités techniques et économiques, services après-vente... A la fin de cette phase de discussion, sur la base des propositions énoncées, les candidats seront amenés à établir leur offre finale. Un spécimen de chaque véhicule sera demandé et des tests seront réalisés.

Un marché en trois lots

Ce marché, suivi de près par le ministère de l'Ecologie, de l'Energie, du Développement durable et de la mer, est découpé en trois lots correspondant chacun à un type de véhicule: un utilitaire léger de type fourgonnette disposant d'un volume de chargement d'environ 3 m3, un véhicule compact de deux places disposant d'un volume de chargement d'environ 1 m3, et enfin un véhicule particulier de quatre ou cinq places. Parmi les spécifications exigées, les véhicules devront pouvoir atteindre 110 km/h au maximum de la charge utile, avoir une autonomie d'au moins 150 km, être branchés sur le réseau électrique standard et dont la maintenance est garantie sur l'ensemble du territoire métropolitain.

Si le volume potentiel de commandes est estimé à 50 000 véhicules, la procédure indique un engagement minimum de près de 23 000 véhicules sur les trois lots et un montant global estimé à un milliard d'euros sur la durée totale des marchés, soit quatre ans. La fin de la procédure devrait s'achever mi-2011, de manière notamment à avoir le temps d'évaluer les modèles présentés par les candidats. Les premières livraisons sont prévues pour le dernier semestre 2011.

Lorsque l'offre aura été constituée, toutes les collectivités publiques mais aussi les entreprises privées assurant une mission de service public pourront s'adresser directement à l'Union des groupements d'achats publics pour acheter les véhicules électriques sélectionnés. Les autres entreprises privées pourront se faire connaître auprès du groupement de commandes et procéder à des achats soit en fonds propres, soit par l'intermédiaire d'un loueur, auprès des fournisseurs retenus au terme de la procédure.