Mon compte Devenir membre Newsletters

Promouvoir une conduite éco-responsable

Publié le par

Bien plus qu'un phénomène de mode, l'éco-conduite permet aux entreprises de mieux respecter l'environnement tout en réalisant des économies. A condition de s'en donner les moyens.

Par Olivier Rigoni, du cabinet Cogecar

@ FOTOLIA- INSTAMATIC - BEBOY

@ ARNAUD OLSZAK.

L'éco-conduite représente une nouvelle manière d'appréhender les déplacements véhicules dans les entreprises, en combinant à la fois respect de l'environnement et économies. Une illustration parmi d'autres: une conduite adaptée permet de réduire de 15% la consommation de carburant et donc les émissions polluantes dans l'atmosphère. L'éco-conduite ne se résume donc pas à des stages de pilotage dans des organismes de formation spécialisés mais relève davantage de la (nouvelle) culture d'entreprise.

Former ses collaborateurs

Dans la pratique, on constate que les sociétés réalisent entre 3 et 4% d'économies sur leur budget automobile après avoir mis en place une «car policy» éco-responsable. Sans parler des coûts cachés qui sont ainsi évités. Théoriquement, en se formant à l'éco-conduite, les salariés réduisent les risques d'accidents de la route dans le cadre professionnel, mais aussi privé.

Pour développer une conduite éco-responsable, l'entreprise doit tout d'abord s'attaquer à sa charte automobile. Celle-ci défi nit l'ensemble des règles relatives à l'utilisation de véhicules de fonction. A ce titre, elle rappelle notamment les règles de sécurité à observer. Mais la société peut également y insérer des objectifs en termes de développement durable, ce qui aura une incidence directe sur la composition du parc automobile (modèle de véhicule, type de motorisation, etc.). Les loueurs, notamment, ont bien perçu cette tendance et proposent désormais d'accom pagner les entreprises dans leur démarche.

Dans un deuxième temps, la société doit permettre à ses collaborateurs de suivre des stages d'éco-conduite. Quelques prestataires se sont positionnés sur ce marché encore émergeant. Il s'agit le plus souvent d'une journée de formation, avec un enseignement théorique le matin et une mise en pratique l'après-midi. Mais ces stages n'ont d'intérêts que si leurs enseignements sont suivis dans le temps.

Des règles simples à respecter

Au quotidien, plusieurs règles simples peuvent être respectées. Par exemple, rouler doucement pendant les cinq premiers kilomètres et accélérer progressivement, passer un rapport supérieur dès que possible et garder une vitesse constante, etc. A l'inverse, mieux vaut anticiper les ralentissements pour éviter les freinages brutaux. Couper le contact lors de tout arrêt prolongé, modérer l'utilisation de l'air conditionné et enfin vérifi er régulièrement la pression des pneus sont également quelques réflexes à inculquer aux collaborateurs de l'entreprise pour une utilisation des véhicules plus responsable.

Les clés

L'éco-conduite permet de combiner respect de l'environnement et économies
La charte automobile de l'entreprise doit définir ses objectifs en termes de développement durable
Des stages de formation permettent aux collaborateurs d'acquérir une conduite plus responsable, à condition d'en suivre les enseignements.