Mon compte Devenir membre Newsletters

Porsche lance sa première berline

Publié le par

La Panamera, première berline quatre portes du constructeur allemand, vient concurrencer les quelques limousines à vocation sportive du marché. Avec brio.

Avec ses lignes résolument Porsche et son gabarit de limousine, la Panamera, disponible en trois versions (S, 4S et turbo), ne passe pas inaperçue. Première berline quatre portes du constructeur, la Panamera, avec ses 4,97 m, s'inscrit bien sur le segment élitiste des limousines. L'habitacle ne trompe pas : loin de celui d'une GT3, il offre un espace aux coudes conséquent grâce à la largeur de 1,93 m du véhicule. L'espace aux jambes n'est pas en reste et l'empattement de 2,92 m permet d'accueillir à l'arrière, deux grands gabarits. A l'avant, ce confort est renforcé par des sièges en cuir à multiples réglages électriques. La console centrale, qui traverse l'habitacle, est ergonomique. Un choix judicieux car le constructeur a dédié un bouton à chaque option. L'intérieur prend des airs de cockpit.

Sur la route, la Panamera revendique son appartenance au segment des grandes berlines routières. Les réglages du châssis misent sur le confort pour supporter le poids de la voiture (1,8 tonne) tandis que les suspensions s'avèrent assez fermes pour offrir un dynamisme satisfaisant, une maîtrise du roulis convenable et une tenue de route impeccable. Avec son V8 de 400 chevaux, la Panamera S garde les gènes sportifs qu'impose le label Porsche. Le 4,8 à injection directe ne refuse pas les montées en régime qui peuvent la porter jusqu'à 285 km/h. Son couple de 500 Nm offre une souplesse de conduite. L'agrément est renforcé par une boîte automatique PDK à 7 rapports eficace et rapide, une direction précise, un freinage bien dosé. Accessible à partir de 80 380 euros HT, la Panamera S n'intègrera pas toutes les flottes mais représente une alternative crédible aux concurrents Mercedes, Audi ou BMW.