Mon compte Devenir membre Newsletters

Pleins feux sur le Mondial de l'auto 2012

Publié le par

Vitrine des marques avant d'être un salon de vente, le Mondial de l'automobile est devenu, au fil de ses éditions, le rendez-vous incontournable des professionnels du secteur. Le point en avant-première sur les nouveautés.

La Clio 4 de Renault devrait être l'une des stars de cette édition 2012.

La Clio 4 de Renault devrait être l'une des stars de cette édition 2012.

Le Mondial de l'automobile en impose. Tous les deux ans, la porte de Versailles à Paris accueille le plus grand salon automobile au monde. Un succès qui ne se dément pas. Avec 1,269 million de visiteurs en 2010, la fréquentation était certes inférieure à celle de 2008 (1,4 million), mais cette «baisse» s'explique par les grèves à répétition des transports publics et Pun conflit sur l'approvisionnement en carburants. «Nous espérons réunir de nouveau 1,4 million de visiteurs cette année, voire dépasser ce chiffre », affirme avec optimisme Thierry Hesse, commissaire général du Mondial de l'automobile. La couverture médiatique du salon en illustre l'importance: pas moins de 13 000 journalistes sont attendus, un chiffre quasi équivalent à une Coupe du monde de football ou des Jeux olympiques. La surface d'exposition s'étendra cette année sur 80 000 m2 (en hausse de 5 %), et les exposants seront présents en nombre à ce rendez-vous de la fin septembre, puisque 262 marques provenant de 21 pays feront le déplacement: une première! D'ailleurs, Subaru, SsangYong, Mia Electric, ou encore la prestigieuse marque sportive anglaise McLaren, feront leur première apparition sur le salon cette année.

Thierry Hesse, Mondial de l'automobile

« Cette année, un hall de 11 000 m2 sera dédié à l'énergie électrique.

Une édition 2012 à haut voltage

L'énergie électrique aura une nouvelle fois la part belle lors de cette édition. Les organisateurs, conscients de l'enjeu représenté par cette alternative au moteur à explosion, ont décidé de lui dédier un hall de 11 000 m2 (contre 6 000 m2 en 2010), qui abritera un centre d'essai, en partenariat avec EDF. « Ce hall, considéré comme une première mondiale, sera consacré à l'électrique, mais aussi aux véhicules hybrides. Les équipementiers spécialisés, les fournisseurs d'énergies alternatives, les infrastructures et les collectivités territoriales ou organismes impliqués dans le développement durable, seront également présents dans ce pavillon », souligne le commissaire général. Une vingtaine de véhicules électriques seront ainsi mis à disposition pour des essais intérieurs, mais également extérieurs, afin de retrouver des conditions réelles de circulation.

Le hall 8 sera, lui, consacré au thème de «L'automobile et la publicité», en partenariat avec l'Ina. Les constructeurs ont pour mission de fouiller dans leurs archives et mettre en avant les voitures qui ont marqué l'histoire. Affiches et campagnes publicitaires seront ainsi exposées. Une cinquantaine de voitures d'une quinzaine de marques ont promis de jouer le jeu.

Un salon incontournable pour les entreprises

Certes, le Mondial possède une connotation grand public, mais le salon demeure avant tout un rendez-vous incontournable pour les professionnels. Pour les acheteurs, ce lieu est souvent propice pour repérer les nouveaux modèles, prendre le pouls sur les prochaines tendances, ou, tout simplement, effectuer des réservations. « Dans un contexte économique difficile en Europe, nous attendons du Mondial qu'il contribue à une relance des ventes auprès des entreprises, car les lancements de nouveaux produits et technologies sont nombreux », reconnaît Uwe Hochgeschurtz, directeur de la division entreprises du groupe Renault. Les acheteurs pourront notamment découvrir la nouvelle Clio, qui devrait être l'une des stars du salon.

En effet, quelques mois après la surprenante Peugeot 208, Renault riposte en sortant une citadine qui gagne quelques centimètres, contrairement à celle de la marque au lion qui s'était amincie. Cette Clio 4 devient le deuxième modèle, après la Twingo, à adopter le nouveau design instauré avec le concept DeZir. L'Espace 4 sera également officiellement présenté cet automne. Le logo a lui aussi été agrandi et est désormais placé plus à la verticale, pour être davantage mis en valeur dans un large bandeau noir sur la calandre. Quant à la Zoe, Renault lance ce qui sera le pilier de sa gamme électrique. Avec 4,08 mètres de long, elle cible les utilisateurs urbains, mais pourra accueillir néanmoins cinq personnes. En affichant une autonomie de 150 km et un tarif proche de 15 000 euros (bonus écologique déduit), son prix est inférieur de presque 2 000 euros à celui d'une Clio 1.5 dCi 90.

De son côté, Citroën souhaite surfer sur la dynamique insufflée par l'édition précédente. « Les années 2009 et 2010 ont été marquées par un profond renouvellement de notre image de marque, avec une montée en gamme de nos modèles. 2012 et le Mondial doivent nous permettre d'enfoncer le clou », explique une source interne de Citroën. La DS5, dotée de la technologie hybride diesel, sera une nouvelle fois mise en avant, alors que la C4 version «Aircross» sera présentée sous toutes les coutures. Deux nouveaux concept cars devraient faire parler dans les allées. La somptueuse Numéro 9, dévoilée lors du salon de Pékin au printemps 2012, doit préfigurer le futur de la ligne DS. Quant à l'audacieux Tubik, la marque aux chevrons nous donne un aperçu d'un éventuel minivan à venir. Citroën aura également sa première mondiale, avec la DS3 en version découvrable. Ses caractéristiques ne seront dévoilées qu'à l'ouverture des portes du salon parisien.

Même si Peugeot ne souhaite pas communiquer avant le jour J, le Lion aura au moins deux nouveautés porte de Versailles. A commencer par une 208 déclinée sous le mythique blason GTI. Affichant 200 chevaux pour un poids mesuré, cette 208 a pour ambition de renouer avec le succès de son ancêtre, la 205, sur le segment des citadines survitaminées. Enfin, la 2008 devrait reprendre le concept de son grand frère, le 4008, à savoir un crossover dynamique au look futuriste, à croiser sur les routes dès 2013. Enfin, côté Volkswagen, le Mondial sera l'occasion de découvrir la septième génération de Golf, dont les caractéristiques ont été jusque-là, tenues au secret (lire l'encadré ci-dessus).

Le point de vue de... Marc Meurer, directeur marketing de Volkswagen France: « Nous réservons notre septième génération de Golf pour le Mondial »

Quelles sont vos attentes pour ce Mondial 2012?
Pour tous les constructeurs, et particulièrement le groupe Audi Volkswagen, le Mondial représente une des plus belles vitrines pour mettre en avant ses véhicules. A cette occasion, nous dévoilerons notre dernière génération de Golf. Avec la portée mondiale du salon, nous souhaitons mettre un grand coup de projecteur sur cette septième génération.


Est-ce le lieu idéal pour prendre des contacts avec les professionnels?
C'est un lieu où de nombreux contacts sont pris sur place, bien sûr, mais c'est aussi l'occasion pour nous d'inviter des décideurs achats afin de leur présenter les points forts de nos modèles. En outre, le Mondial nous permet d'avoir des contacts différents de ceux que nous avons au quotidien avec les professionnels. Les échanges sont souvent plus conviviaux.


Comment évoluent vos relations avec les décideurs achats?
Il est intéressant de constater que les contacts pris tous les deux ans à Paris sont au moins aussi nombreux, voire en augmentation, édition après édition. Signe qu'on ne peut pas sous-estimer un tel événement ; même si bien sûr, le Mondial, aussi prestigieux soit-il, n'est pas le seul endroit pour vendre ses véhicules. Il est donc possible d'acheter sur place, mais nous ne fixons aucun objectif à nos commerciaux. L'essentiel est d'obtenir des informations sur les intentions d'achats des managers d'entreprise, d'identifier leurs besoins et d'être à leur écoute.