Mon compte Devenir membre Newsletters

Pause détente de qualité sans se ruiner

Publié le par

La pause-café, c'est sacré. Les professionnels du secteur l'ont bien compris. Le marché de la distribution automatique représente 2,2 milliards d'euros. Un chiffre qui démontre sa bonne santé. Face à la profusion des offres, voici quelques pistes pour sélectionner la machine la plus appropriée.

Opter pour un distributeur automatique de boissons chaudes et/ou froides en «full service» (gestion totale) ou en autogestion? Un choix qui doit être fait en connaissance de cause. En «full service», le gérant installe gratuitement la machine dans vos locaux, sélectionne l'assortiment et fixe les prix avec votre accord. Il gère approvisionnements et maintenance mais garde le profit. Notez que le multiservice permet d'amortir les stocks de livraison. C'est la solution idéale si vous n'avez pas le temps de vous en occuper, mais ce système est peu adapté aux petites entreprises. La gestion totale est le business du prestataire. Il ne l'acceptera donc que si elle est rentable, ce qui implique au minimum 30 à 50 salariés et/ ou visiteurs. Une structure plus petite aura intérêt à adopter un distributeur automatique en autogestion. Dans ce cas, une fois le distributeur installé, l'entreprise choisit les produits (boissons, gobelets, etc.) et gère les approvisionnements et les stocks. Se faire livrer par un supermarché proche permet de réaliser quelques économies. Disposer d'un local où entreposer les stocks est un avantage. Ici, c'est la structure qui fixe les prix appliqués aux consommateurs et qui bénéficiera de la marge éventuelle.

Retrouvez nos Tribunes d'experts sur www.decision-achats.fr

Par Alexandra Augé, responsable du développement de Sérénia, cabinet-conseil spécialisé dans l'optimisation des achats directs et indirects, et dans l'externalisation des achats et de la recherche d'avoirs.

Economie d'énergie

L'aspect environnemental est associé aux distributeurs de boissons chaudes et/ou froides. Avant tout, il est important de s'assurer que ces appareils sont bien isolés. De cette manière, la perte d'énergie sera minimale. De plus, lors de l'achat ou de la location, la faible consommation en énergie doit être un facteur déterminant. Il est préférable d'opter pour une machine qui consomme peu d'électricité et peu d'eau. Il existe certains appareils qui passent automatiquement en mode veille. Il est également possible d'ajouter une horloge de programmation qui coupe l'alimentation en électricité lorsque le personnel de l'entreprise est absent. L'installation d'un régulateur de température est aussi une façon de diminuer la facture d'électricité. Pour certains distributeurs automatiques, ces compléments permettent de réduire la consommation d'électricité de plus de 50 %, et le retour sur investissement est parfois très court (de zéro à un an pour le distributeur de boissons, par exemple). De plus, il est possible d'acheter des gobelets ou des tasses recyclables afin de contribuer à la protection de l'environnement.

Les clés

- Choisir entre l'achat, le leasing ou la location de la machine en fonction de la taille de l'entreprise
- Evaluer la part de gestion que vous assumerez
- Préférer un distributeur automatique de boissons chaudes et/ou froides qui consomme peu d'eau et peu d'électricité.

Les chiffres Le marché de la distribution automatique

- 2,2 milliards d'euros
1 250 gestionnaires
- 15 300 salariés
- 80 % de boissons (boissons chaudes surtout)
- 2 milliards de gobelets par an
- 70 % des distributeurs sont dans les entreprises
source: cabinet-conseil Sérénia