Mon compte Devenir membre Newsletters

Paris se dote d'une direction achats unique

Publié le par

La Ville de Paris a décidé de centraliser ses achats. La nouvelle direction ainsi créée va peu à peu monter en puissance d'ici à trois ans, des achats de fournitures et services aux achats de travaux.

Depuis le 1er octobre, la direction achats de la Ville et du département de Paris est officiellement opérationnelle, avec à sa tête Michel Grévoul dont la nomination avait été annoncée à la fin août. Auparavant, les achats de fournitures, de services et de travaux de la collectivité (1,1 milliard d'euros par an en moyenne) étaient réalisés par les différentes directions opérationnelles, une Mission achats marchés rattachée à la direction des finances exerçant depuis 2003 un rôle de coordination et de conseil sur les bonnes pratiques achats. «Pour parachever la professionna- lisation de la fonction achats et dégager des économies significatives, il était nécessaire de créer une direction achats centrale. Nous allons commencer par les achats defourni- tures et services, avant d'intégrer les achats de travaux: en 2010-2011, les travaux d'infrastructure et certains travaux de bâtiments, puis en 2011-2012, tous les travaux de bâtiments», explique Michel Grévoul qui, depuis l'an dernier, était chef de projet pour la mise en place de cette direction dédiée, parallèlement à ses fonctions de responsable de la gestion financière depuis 2003 et de responsable de la Mission achats marchés de la Ville de Paris depuis 2007.

La nouvelle direction achats est ainsi chargée de mettre en oeuvre les décisions de l'équipe municipale, notamment de Camille Montacié, l'adjointe au maire chargée des marchés et de la politique des achats. «Nous devons participer par notre action à la politique de développement durable de la Ville et favoriser l'insertion sociale via nos marchés. Pour les secteurs d'activité qui s'y prêtent, nous mu- tualiserons les achats afin de réduire signi- ficativement les coûts. Pour les autres secteurs, nous chercherons à faciliter l accès des PME aux marchés de la ville, directement, ou via des groupements momentanés d'entreprises», indique Michel Grévoul qui souhaite réaliser ainsi entre 4 et 5% d'économies en 2010 et 2011, puis 7% en 2012.

Systématiser la négociation

Analyse de la valeur, raisonnement en coût total d'acquisition, enchères inversées, accords-cadres avec référencement de fournisseurs... Michel Grévoul entend s'inspirer des techniques du privé pour remplir ses objectifs. «La pratique de la négociation sera systématisée dès lors que le code des marchés publics le permettra, précise-t-il. Je souhaite aussi encourager les relations entre les acheteurs et les fournisseurs en dehors de toute consultation.» La nouvelle direction achats sera composée, d'ici à quelques mois, d'une centaine d'agents, principalement recrutés en interne. D'ici trois ans, elle devrait compter environ 250 personnes.

Michel Grévoul (Ville de Paris): «Pour dégager des économies et parachever la professionnalisation de la fonction, il était nécessaire de créer une direction achats centrale.»

Michel Grévoul (Ville de Paris): «Pour dégager des économies et parachever la professionnalisation de la fonction, il était nécessaire de créer une direction achats centrale.»