Mon compte Devenir membre Newsletters

Lisbonne, une destination de choix pour la clientèle affaires

Publié le par

Forte d'un parc hôtelier en pleine croissance, la capitale portugaise s'impose comme une destination d'affaires de premier plan. Reportage au sein d'une cité chaleureuse, dépaysante... et surtout bon marché.

S'il y a bien une capitale européenne qui emploie les grands moyens pour doper son tourisme d'affaires, c'est Lisbonne. La cité du fado, qui caracole à la huitième place des villes hébergeant le plus de congrès internationaux, selon le classement 2010 de l'ICCA (International congress and convention association), ne compte pas en rester là. D'autant qu'elle dispose d'un potentiel touristique de taille avec ses quartiers historiques l'Alfama, le Barrio Alto, le Chiado, Belèm, etc. Regorgeant de ruelles pittoresques et charmantes, avec leurs célèbres «azulejos» (carreaux de faïence), ces allées constituent à elles seules une attraction de choix pour le visiteur. «Par son caractère chaleureux et dépaysant mais aussi son accessibilité (la capitale portugaise 'est qu'à deux ou trois heures d'avion seulement de nombreuses villes européennes), Lisbonne séduit de plus en plus les professionnels. En 2010, la ville a accueilli 106 congrès internationaux, contre 98 en 2009», confie Ana Mendes, représentante des ventes au Lisboa Convention Bureau. Elle précise également que la capitale portugaise concentre aujourd'hui l'essentiel des infrastructures de tourisme d'affaires du pays. Afin d'attirer toujours plus d'entreprises, la cité valorise ses espaces d'exposition. Des plus classiques comme le traditionnel Palais des Congrès qui a augmenté sa surface de 20 % en 2003, aux plus typiques à l'instar de sa célèbre Tour de Belèm. Des lieux riches en histoire qui peuvent être privatisés pour des événements d'entreprises.

Escale au Parc des Nations

Dans un autre registre, le monumental Parc des Nations, centre d'activités économiques et culturelles spécialement conçu pour l'exposition universelle de 1998, s'impose comme un site de choix en matière de tourisme d'affaires. Ultra-moderne, ce quartier d'affaires excentré dispose de plusieurs lieux de congrès emblématiques. A l'instar du Pavillon Atlantique pouvant accueillir 20000 participants. «Couplé aux quatre halls de l'ancienne foire internationale, l'ensemble constitue un espace encore plus grand, le plus important de la ville. Il accueillera en 2013 le très attendu congrès du Rotary Club avec ses 30 000 participants», développe Ana Mendes. Le Parc des Nations dispose également d'un oceanarium, un grand complexe construit sur une étendue d'eau fermée et reliée à l'accueil par un pont. La principale attraction du lieu? Son aquarium - le plus vaste d'Europe - derrière lequel s'étend une marina. Il constitue l'un des sites touristiques les plus prisés. «Idéal pour organiser des séminaires, l'oceanarium allie activités ludiques et confort de travail. Dédié à l'organisation d'expositions sur les fonds marins, cet espace comprend un auditorium flambant neuf pouvant accueillir 125 collaborateurs», détaille Sara Pedrão, l'une des responsables du lieu. Celui-ci est complété par deux autres salles de réunion pouvant rassembler quelques centaines de personnes.

Des hôtels de luxe flambant neufs

Edifice phare du Parc des Nations, la Tour Vasco de Gama, à l'architecture futuriste surprenante, est incontournable. D'autant qu'elle hébergera dès 2012 le premier hôtel cinq étoiles du quartier. Equipé d'un spa, d'une piscine et d'un restaurant panoramique avec vue sur le fleuve Tage, le Sana Torre Vasco da Gama Royal Hotel (géré par la compagnie hôtelière portugaise) Sana, accueillera une clientèle mi-affaire mi-loisirs. «Pour répartir harmonieusement ces deux publics, nous allons installer le convention center, d'une capacité de 900 personnes, dans une partie séparée de l'établissement et reliée au tronçon central de la tour par un pont», souligne Paulo Monge, directeur des ventes du groupe. Pour séduire davantage la clientèle affaires internationale, Sana prévoit d'ouvrir en 2013 un deuxième hôtel à Amoreiras, un autre quartier des affaires de la capitale. « Celui-ci disposera de la plus grande salle de meeting de Lisbonne, 950 m2», se réjouit Paulo Monge.

L'ouverture de ces deux établissements est caractéristique de la vitalité du marché de l'hôtellerie dans la capitale portugaise, en dépit de la crise qui frappe le pays. «Malgré la conjoncture économique difficile, d'autres hôtels vont ouvrir leurs portes prochainement. Sans oublier la quinzaine d'établissements inaugurés ces trois dernières années», souligne Ana Mendes (Lisbona Convention Bureau). A l'instar de l'hôtel da Estrela ouvert en octobre 2010. Cet établissement de charme original mêle design et architecture traditionnelle. Plus intimiste, ce quatre étoiles, doté d'un restaurant en sous-sol et de trois salles de réunion, a été aménagé dans les locaux d'une école d'hôtellerie réputée. «Le concept de notre hôtel séduit surtout une clientèle huppée, indique Isabel Froufe, directrice de l'établissement. Toutefois, nous ne souhaitons pas passer en cinq toiles pour conserver nos clients professionnels, généralement soucieux de réduire leurs coûts.»

C'est bien là la formule gagnant-gagnant de la capitale portugaise (lire l'encadré ci-contre). Lisbonne a, en effet, su allier lieux de luxe et places de prestige à prix abordable pour une clientèle affaires qui reste attentive à ses dépenses.

zoom
Une destination au bon rapport qualité/prix

Si l'hôtellerie portugaise se porte bien, c'est grâce à son bon rapport qualité/prix. Le prix d'une nuit dans un hôtel cinq étoiles à Lisbonne est comprise, en moyenne, entre 120 et 180 euros, selon le Lisboa Convention Bureau. Des tarifs pratiqués à l'hôtel Altis Lisboa, disposant d'une des plus grandes capacités de la ville en matière de salles de réunions avec 18 meeting room pouvant accueillir 750 personnes. «Par rapport à l'Europe du Nord, l'Italie et l'Espagne, les tarifs hôteliers portugais sont plus compétitifs, car le coût de la vie ici est inférieur à la majorité de nos voisins européens», assure Patricia Moura, l'une des responsables de l'hôtel. Certains établissements quatre étoiles proposent même des tarifs hors saison à environ 85 euros la nuit comme l'hôtel Marques de Pombal, fort de 120 chambres, deux salles de séminaires, un restaurant de 32 couverts et un espace fitness.
Des prix attractifs, même au niveau des transports. Avec la mise en place, dès la fin de l'année, d'une nouvelle ligne de métro, le voyageur d'affaires ne paiera qu'1,30 euro (le prix d'un ticket de métro) pour aller de l'aéroport au centre-ville. Un trajet qui se fera en 30 minutes. Le Parc des Nations sera, lui, accessible en cinq minutes depuis l'aéroport. Ville pratique et bon marché, Lisbonne se prête à l'organisation de séminaires même de courte durée.
Pour les séjours plus longs, type team building, les environs de la ville peuvent constituer une bonne option avec de très belles plages à (25 km de la capitale) et la chaîne de montagne de Sintra, à 30 km (de Lisbonne).