Mon compte Devenir membre Newsletters

Les nouveautés vues sur Bureaux Expo

Publié le par

250 exposants issus de plus de 40 secteurs d'activité. Tel est le bilan de Bureaux Expo, salon dédié à l'environnement de travail, qui s'est tenu du 3 au 5 avril dernier Porte de Versailles, à Paris. Petite sélection des innovations aperçues sur le salon.

Une montée en gamme. Tel est le constat fait à la fermeture du salon Bureaux Expo. L'événement a innové avec les premières Assises des services achats. «Les métiers des achats évoluent à la vitesse grand V Nous nous sommes aperçu que la filière avait un vrai besoin de s'exprimer. En créant les Assises des services achats, nous avons souhaité créer une plateforme de brainstorming et networking réservée aux décideurs et acheteurs de la filière. Les Assises ne s'adressent qu'aux décideurs, ceux qui «font» le marché», développe Laurent Botton, directeur de pôle en charge des salons Bureaux Expo et Service entreprises expo. Le salon a également pris de l'ampleur en termes de nombre d'exposants. En témoigne le nouvel univers baptisé «Espace ambiances et tendances». Celui-ci regroupe, au milieu du salon, différents fabricants de mobilier dans des mises en scène d'aménagement.

Green On

Green On , jeune société parisienne créée il y a deux ans, propose des offres d'éco-mobilité destinées aux entreprises et aux collectivités. Celles-ci peuvent louer ou acheter les solutions de mobilité proposées par la société. Le recours au leasing est également possible.

La flotte de Green On se compose de vélos électriques, de microscooters type Yamaha, de 50 cm3 (Peugeot Vivacity) et de 125 cm3 (Vectrix). Green On offre des solutions clés en main, de la mise en place des infrastructures de recharge à la gestion des clés via une borne de gestion en libre service. Il suffit au salarié de scanner son badge pour récupérer les clés du vélo ou du scooter. Une plateforme internet permet aux collaborateurs de l'entreprise de réserver un scooter ou un vélo. Des services annexes sont également disponibles, comme l'assurance des véhicules ainsi que celle des utilisateurs, mais aussi l'entretien mensuel de la flotte. Enfin, Green On propose une formation qualifiante aux salariés afin qu'ils puissent notamment utiliser le 125 cm3. Un pack sécurité, composé d'un gilet fluorescent, d'une bombe anticrevaison, d'un casque et d'un rétroviseur, est fourni avec les vélos et scooters. «Il faut compter entre 15 000 et 20 000 euros pour un premier investissement ou environ 150 euros par vélo par mois, en location longue durée », souligne François Schaub, associé-fondateur de Green On.

Beaucoup de sociétés ont déjà été séduites par la solution, à l'exemple de la SNCF qui possède six stations, pour 30 véhicules électriques utilisés par 350 collaborateurs.

Lemon tri

Dans la même tendance verte de jeunes entrepreneurs innovants, la société Lemon tri, fondée en janvier 2011, propose des machines pour trier les canettes, gobelets et bouteilles en plastique. Deux appareils différents existent, l'un compact (Global) et l'autre non (Easy). De taille standard, comme les distributeurs de boissons des espaces détente, ces machines peuvent être personnalisées aux couleurs de l'entreprise. Lemon tri propose des services clés en main, allant de l'installation des machines à la maintenance mensuelle, en passant par la communication auprès des salariés, la collecte et la valorisation des déchets. Un outil de gestion en ligne permet de suivre l'utilisation de l'appareil. A noter que Lemon tri délivre à ses clients des certificats de reprise et des bordereaux de valorisation des déchets. La somme récupérée par cette action peut être versée à Bouée d'espoir, association qui lutte contre l'exclusion et soutenue par Lemon tri. Il est également possible d'allouer cette somme à l'association de son choix.

Par ailleurs, Lemon tri récompense les salariés grâce à des jetons ou des points bonus permettant de bénéficier de boissons ou de friandises gratuites. Il faut compter entre 250 et 350 euros HT par mois, en fonction de la machine. Pour le recyclage du papier, Lemon tri s'est associée avec la société Elise (lire notre best of p. 32), spécialisée dans la collecte, le tri sélectif, la destruction et le recyclage de déchets de bureaux d'entreprise (papiers, cartons, plastiques, cartouches, piles, ampoules, etc.).

Les Jules

L'autre grand gagnant des Trophées de l'innovation est la société Les Jules. Fondée en 2009, cette jeune entreprise marque les esprits avec son concept marketing percutant: «Besoin d'un jules?», «Des hommes (presque) à tout faire».

Cette PME spécialisée dans le B to C décline dorénavant son offre vers le B to B. Elle offre des services de petite maintenance et réparation (transport d'archives, montage de mobilier, etc.). Des formules de contrats annuels ou des sollicitations pour des besoins ponctuels sont proposées. Pour un meilleur suivi, un référent Jules est désigné pour chaque entreprise. Et un site internet permet d'indiquer les réparations à effectuer. Tarif professionnel: 60 euros HT de l'heure par Jules pour une intervention ponctuelle et 30 euros HT la demi-heure supplémentaire.

Myzen Box

Delaval, spécialisé dans l'aménagement d'espaces tertiaires, innove cette année avec MyZen Box. Le prototype a été présenté pour la première fois sur le salon. Ce cube de 5 m2 offre un espace de détente pour salariés stressés. Au centre du box: un fauteuil massant. Un écran géant, fixé au plafond, diffuse des images de paysages grandioses de la chaîne Zen TV. Un bandeau lumineux de leds court autour de la box. La lumière varie du rouge au vert en passant par le bleu. Un diffuseur de parfum laisse une odeur légère à l'intérieur de cet espace de détente. Une isolation phonique permet d'installer la MyZen Box dans l'espace détente de l'entreprise sans gêner les salariés. Il est possible de réserver l'espace via la messagerie Exchange de l'entreprise. «La MyZen Box peut être montée en 48 heures», précise Camille Martignac, architecte d'intérieur ayant travaillé sur le projet. Son coût: entre 30000 et 50000 euros HT.