Mon compte Devenir membre Newsletters

Les motorisations des utilitaires passent au vert

Publié le par

Soucieux de réduire les émissions de CO2 de leurs gammes de véhicules utilitaires légers, afin de se mettre en conformité avec la législation européenne, les constructeurs s'attachent à rendre leurs modèles moins polluants. A la grande satisfaction des entreprises.

Fiat propose depuis 2009 une version du Ducato (à gauche) fonctionnant au gaz naturel. Quant à Mercedes, il a doté son Sprinter (à droite) d'un nouveau quatre cylindres Cdi permettant de réduire les consommations.

Fiat propose depuis 2009 une version du Ducato (à gauche) fonctionnant au gaz naturel. Quant à Mercedes, il a doté son Sprinter (à droite) d'un nouveau quatre cylindres Cdi permettant de réduire les consommations.

Pour répondre aux nouvelles normes européennes, qui entreront en vigueur en 2016, les constructeurs automobiles développent des véhicules de moins en moins polluants. Ainsi, peu avant l'été 2009, Mercedes a présenté sa nouvelle gamme de motorisations diesel destinée à équiper l'utilitaire le plus vendu d'Europe : le Sprinter. Le nouveau quatre cylindres Cdi de 2,1 litres de cylindrée, dont la gamme s'est étendue à 95, 129 et 163 chevaux, afiche ainsi un gain de puissance et de couple Vitesse de rotation de moteur. de l'ordre de 10 % en moyenne, mais surtout une baisse de la consommation de plus d'un litre en cycle mixte. Même chose pour le six cylindres de 3 litres : sa puissance est désormais de 190 chevaux, son couple de 1 400 tours minutes et sa consommation en baisse de 1,5 litre. Grâce à sa nouvelle soupape EGR (système de recyclage des gaz d'échappement) et au filtre à particule équipé de série, cette nouvelle génération de moteurs répond notamment à la norme environnementale Euro5 (lire notre encadré A savoir). «Les entreprises se sont rapidement montrées intéressées par cet aspect environnemental et ont réservé un bon accueil à ce nouveau modèle. En outre, elles ont bien compris qu'un véhicule Euro 5 valait mieux qu'un Euro 4 au moment de la revente deux ou trois ans après l'achat», souligne Jean-Yves Kerbrat, directeur des véhicules utilitaires chez Mercedes.

Si le Sprinter à l'étoile a permis à Mercedes de prendre une longueur d'avance sur ses concurrents, les autres constructeurs ne sont pas en reste. A l'image des véhicules particuliers, qui se livrent une concurrence féroce, les VUL (véhicules utilitaires légers) jouent désormais la carte de l'environnement. Volkswagen a ainsi profité de la rénovation de sa gamme d'utilitaires, fin 2009, pour doter ses véhicules de nouveaux moteurs conformes à la norme Euro 5. Les turbodiesels (TDi) d'ancienne génération ont donc laissé la place aux nouvelles technologies d'injection à rampe commune. Comme les blocs Mercedes, les TDi de Volkswagen afichent tous des performances améliorées : couple plus importants, acoustique mieux maîtrisée et valeurs de CO2 en baisse de 10 % en moyenne. «Notre moteur le plus puissant sur cette gamme, à savoir le bi-turbo de 180 chevaux, afiche une consommation en baisse de près de 2 litres», se réjouit Luc Chausson, directeur des VUL chez Volkswagen. Les améliorations portées aux moteurs diesel existants concernent l'ensemble des constructeurs. Les Français, en faisant évoluer leurs dCi (Renault) ou HDi (Peugeot et Citroën), proposent, eux aussi, des moteurs plus puissants, plus performants et moins gourmands en carburants.

Les moteurs électriques de plus en plus au point

Mais au-delà de ces motorisations traditionnelles, la tendance est à la conception de solutions alternatives. Depuis l'été 2009, par exemple, Iveco commercialise en France le Daily Electric : comme son nom l'indique, il s'agit d'une version électrique du célèbre utilitaire. «Depuis que nous l'avons présenté au salon Pollutec fin 2008, nous avons établi de nombreux contacts avec les entreprises et les collectivités. Nous espérons vendre les premiers exemplaires cette année», assure Clément Chandon, responsable du produit chez le constructeur. Cette version fonctionne par l'installation de batteries au nickel/chlorure de sodium, offrant une puissance équivalente à celles des modèles traditionnels en lithium-ion. Avec un avantage majeur : elles sont recyclables à 100 %. Selon l'autonomie recherchée, il convient d'installer sous le châssis deux à quatre batteries, lesquelles se rechargent en huit heures sur une prise de 380 volts. L'autonomie du véhicule, en fonction des batteries et du poids de l'engin, s'étend de 90 à 130 km.

Fin 2009, Mitsubishi a, de son côté, dévoilé une version cargo de sa petite i-Miev. Commercialisée en France sous le nom de Peugeot 1008/iOn, cette mini voiture, dotée d'une hauteur de plafond de 1,60 m et d'un volume utile de chargement de 1,75 m3, est équipée d'un moteur électrique offrant 64 chevaux de puissance et 160 km d'autonomie. A ce jour, ce véhicule n'en est qu'au stade de concept, mais pourrait bien représenter une alternative aux autres VUL, plus imposants. En France, la collaboration entre PSA et Venturi s'est traduite par la mise au point d'un Berlingo électrique. Commercialisé depuis le début de l'année, cet utilitaire Citroën affiche une autonomie de 100 km et une vitesse maximale de 100 km/h. La Poste a d'ores et déjà choisi ce modèle dans le cadre d'un appel d'offres portant sur 500 véhicules, pour la distribution du courrier.

Renault a aussi dévoilé, à la fin de l'année dernière, sa vision du véhicule utilitaire propre avec son Kangoo ZE Concept : basé sur le véhicule du même nom dont il garde les dimensions, il reçoit une motorisation électrique de 70 kW et une batterie en lithium-ion, pour une autonomie de 160 km et une vitesse maximale bridée électroniquement à 130 km/h. Pour faciliter le chargement, sa porte arrière de type hayon est associée à un large seuil de porte rabattable permettant de glisser des objets dans le coffre. Enfin, Fiat a étoffé son offre et propose, depuis 2009, une version du Ducato fonctionnant au gaz naturel. Disponible sous toutes les versions (plancher-cabine, fourgon, etc.) avec deux empattements possibles, ce véhicule est équipé d'un quatre cylindres de 3 litres. Sous son plancher, il est muni de cinq bonbonnes de gaz de 220 litres offrant une autonomie de 400 km, qui s'ajoutent aux 100 km déjà réalisables avec les 15 litres du réservoir essence. Le moteur, alimenté en gaz, est capable de porter le Ducato à 155 km/h.

A savoir

Les normes d'émission Euro fixent les limites maximales de rejets polluants (oxydes d'azote, monoxyde de carbone, hydrocarbures méthaniques et non méthaniques, etc.) pour les véhicules roulants. La norme Euro 5 concerne tous les véhicules neufs immatriculés entre septembre 2009 et janvier 201 1 . Elle a succédé à la norme Euro 4 qui a concerné les véhicules neufs entre 2005 et septembre 2009.