Mon compte Devenir membre Newsletters

Les directions achats mieux reconnues en interne

Publié le par

Selon le dernier Indice de reconnaissance interne des achats (Iria), les directions achats des sociétés du CAC 40 ont gagné en visibilité.

 

Nous avons encore du chemin à parcourir avant que les achats n'atteignent le même degré de popularité que les DRH ou les directeurs commerciaux. » Pierre Pelouzet, Cdaf

Quel est le point commun entre Peugeot, Suez Environnement, Vallourec, France Telecom et Michelin? Si ces grands groupes font partie du convoité CAC 40, tous les cinq disposent également d'une direction achats active et reconnue en interne. C'est du moins ce que révèle la dernière édition de l'Indice de reconnaissance interne des achats (Iria), réalisé par le cabinet de conseil AgileBuyer et la Cdaf (Compagnie des dirigeants et des acheteurs de France) depuis 2009. L'outil est destiné à mesurer la visibilité des achats au sein des grandes entreprises du CAC 40. « Véritable indicateur de la notoriété de notre profession, cet indice permet d'évaluer l'impact de nos efforts pour promouvoir la valeur ajoutée de la notre profession au sein des grands comptes français », indique Pierre Pelouzet, directeur achats de la SNCF et président de la Cdaf.

Concrètement, l'indice est calculé à partir de divers critères de notation et de pondération: la représentation de la fonction achats au niveau du comité de direction ou équivalent, la mention du service achats et de son directeur dans les différents rapports de l'entreprise, la présentation de la politique achats dans ces rapports, sans oublier la mention de la part des achats sur le chiff re d'affaires ou encore l'évocation des relations avec les fournisseurs.

Une fonction plus présente dans les comités de direction

L agrégation de ces différents critères a donc permis d'établir une note moyenne pour chaque entreprise du CAC 40. Si les cinq groupes cités ci-dessus, forts d'un indice 100, caracolent en tête de ce classement, d'autres grands comptes, à l'instar d'Axa, EADS, Capgemini, Renault ou Saint-Gobain, obtiennent un indice égal ou supérieur à 80. En queue de peloton fi gurent notamment Alstom, EDF, Pernod Ricard, Vivendi, UnibailRodamco (avec un indice équivalent à 20) et Dexia (indice à 10). « D'une façon générale, on peut constater que la visibilité de la fonction achats a notablement progressé depuis l'an dernier », souligne Olivier Wajnsztok, directeur associé d'AgileBuyer. En eff et, 25 entreprises du CAC 40 citent la direction achats dans leurs diff érents rapports, soit les deux tiers du panel, contre 16 lors de la dernière enquête. Cette progression de la visibilité de la fonction se traduit également au niveau de la présence des achats dans les comités de direction. En eff et, les patrons des achats y prennent part dans un quart des entreprises du CAC 40, contre seulement sept entreprises lors de la dernière étude. « Nous avons encore du chemin à parcourir avant que les achats n'atteignent le même degré de popularité que les DRH ou les directeurs commerciaux », reconnaît cependant Pierre Pelouzet, qui rappelle que cette étude n'évalue en rien la performance des achats, mais bien leur visibilité et leur reconnaissance, encore loin d'être acquises aujourd'hui.