Les destructeurs font peau neuve

Publié par le

Destruction de supports autres que le papier, recherche d'économies d'énergie ou d'un meilleur confort sonore font partie des nouvelles tendances mises en avant par les fabricants de destructeurs de documents. Petite sélection de la rédaction.

  • Imprimer

Fiches de paie, audits, comptes financiers... Les entreprises regorgent de documents confidentiels ou sensibles dont elles doivent se débarrasser. C'est pourquoi des sociétés proposent une grande variété de destructeurs de documents à des fins différentes. Dorénavant, les professionnels sont plus attentifs à la sécurité lorsqu'ils choisissent un appareil: « Ils privilégient, par exemple, ceux de niveau DIN 5 pour les documents très secrets », précise Mathieu Devaux du service marketing de Clementz-Euromegras France, distributeur de la marque Ideal. Pour Alexandra Lèbre-Doboz, chef de marché business machines chez Fellowes, « les entreprises sollicitent une fonction antibourrage, la destruction de nouveaux supports, la prise en charge d'agrafes, la sécurité et la protection des utilisateurs ou une consommation d'énergie réduite ».

Une consommation maîtrisée

Et les nouvelles fonctionnalités proposées par les fabricants répondent à ces attentes. Ainsi, Clementz-Euromegras a lancé de nouveaux modèles dotés d'un système baptisé ECC (électronique de contrôle de capacité): une rangée de diodes lumineuses affiche la consommation de la machine pendant la destruction. Et un bac de réception avec des poignées de préhension remplace les sacs utilisés auparavant, pour faciliter l'évacuation des déchets papiers. De plus, comme sur les différents modèles de chez Ideal, le système de protection et de sécurité (SPS) assure la destruction. « Un volet de sécurité transparent permet de visualiser la destruction et la machine s'arrête automatiquement si un collaborateur se coince les doigts », détaille Mathieu Devaux (Clementz-Euromegras France).

Désormais, de nombreux modèles de destructeurs prennent en charge d'autres supports que le papier (voir le tableau p. 38). Et la majorité possède deux corbeilles pour les déchets. Ainsi, chez Pitney Bowes, les destructeurs individuels 1125S et 1125C proposent des cylindres de coupe additionnels pour détruire des CDRom et DVD. Le réceptacle pour les déchets autres que le papier est séparé pour un meilleur recyclage. De même, le nouveau modèle 79 Ci de chez Fellowes détruit également les CD et les cartes bleues avec une corbeille séparée. Toujours chez Fellowes, la nouvelle gamme DS se décline en trois modèles (DS 1200 Cs, DS 700C, DS 500C) qui vont jusqu'à accepter les trombones et les agrafes lors de la destruction des documents. Tout comme le modèle Auto+ 500X de chez Rexel. De leur côté, les destructeurs Kobra (le 245TS, appareil d'entrée de gamme TS, le 410TS en gamme bureau et le 310TS-AF), distribués par Terface, affichent de nouvelles fonctionnalités: un détecteur de métaux, deux blocs de coupe séparés pour le papier d'une part et les CD et DVD d'autre part, pour un tri sélectif des déchets. Le modèle 310TS-AF possède par ailleurs une touche économie d'énergie: il se met en mode veille après seulement 8 secondes et s'éteint automatiquement au bout de 4 heures s'il n'est pas utilisé. De même, Intimus a lancé une nouvelle gamme avec les modèles 45-60-90. La tête du destructeur est identique pour les trois modèles. Seul le réceptacle, et donc la capacité, varie. Ces modèles existent en plusieurs versions: coupe droite et coupe croisée. Ils promettent également.. une réduction de la consommation d'énergie. Le modèle Auto + 500X de Rexel se met également en veille après seulement 2 minutes d'inactivité.

Enfin, les constructeurs cherchent à réduire davantage le bruit. « Le niveau sonore de nos destructeurs est aujourd'hui inférieur à 55 décibels, soit entre le niveau sonore d'un restaurant paisible (50 décibels) et d' marché animé (60 décibels) », promet Mathieu Deva (Euromegras-Clementz). La moyenne affichée est généralement entre 55 et 60 décibels.

Tableau comparatif

Bruit limité, consommation en énergie peu excessive, destruction de CD... Les destructeurs de documents proposent de nombreuses fonctionnalités. Petite sélection de la rédaction.

Marie-Amélie Fenoll

Sur le même sujet

Un nouveau blog dédié à l'environnement de travail
Workspace
Un nouveau blog dédié à l'environnement de travail

Un nouveau blog dédié à l'environnement de travail

Par La rédaction

Service Futures est un nouveau blog consacré aux évolutions du facility management et de l'environnement de travail. Un outil qui apporte aux [...]

WeWork : quand l'espace de travail devient communauté
Workspace
WeWork : quand l'espace de travail devient communauté
WeWork
Espaces communs WeWork de Promenade à Los Angeles, CA

WeWork : quand l'espace de travail devient communauté

Par Marie-Amélie Fenoll

Trouver un bureau à Londres, Madrid, Mexico, Shangai ou Paris est désormais chose aisée grâce au réseau WeWork qui se définit comme "la communauté [...]

Recygo, une nouvelle offre de recyclage signée La Poste et Suez
Workspace
Recygo, une nouvelle offre de recyclage signée La Poste et Suez

Recygo, une nouvelle offre de recyclage signée La Poste et Suez

Par Marie-Amélie Fenoll

Pour "démocratiser le recyclage en entreprise", La Poste et Suez viennent de lancer officiellement le 30 mars 2018 une nouvelle offre de service [...]

La rédaction vous recommande

La révolution du paiement sans carte !
La révolution du paiement sans carte !

La révolution du paiement sans carte !

Par AirPlus

Avec la multiplication des deplacements professionnels la gestion des depenses devient un reel enjeu pour les entreprises Vous cherchez une [...]