En ce moment En ce moment

Les chefs d'entreprise sensibles à l'environnement

Publié par le

Deux tiers des dirigeants se déclarent sensibles aux problématiques écologiques. Mais les mesures concrètes autour des déplacements de leurs collaborateurs se font attendre.

  • Imprimer

Pour préserver l'environnement, 62% des chefs d'entreprise assurent mieux entretenir leur flotte automobile. Pourtant, les actions ne reflètent pas cette préoccupation. Selon le sondage mené par l'institut CSA pour Norauto et la SNCFSondage réalisé lors du 3e forum international pour le développement durable Ateliers de la terre, du 11 au 13 décembre derniers., seuls 36% de ces patrons ont déjà renouvelé leur parc automobile avec des véhicules plus propres. Un tiers se disent prêts à le faire. Et 21% ont promu le co- voiturage entre les salariés.

Le sondage révèle également l'attachement que portent les chefs d'entreprise aux transports alternatifs. Pas moins de 70% d'entre eux se disent ainsi favorables au développement de nouveaux services de transports tels que le vélo en libre-service, l'auto-partage et le covoiturage. Le chèque-transport, de son côté, n'est jugé efficace que par 52% des interrogés.

Le sondage montre, par ailleurs, qu'une minorité d'entreprises ont pris des mesures en faveur de l'environnement. Ainsi, 16% d'entre elles ont développé le télétravail, 13% ont installé des équipements comme les parkings à vélos pour promouvoir les modes mis en place la visioconférence. En outre, un plan de déplacement d'entreprise, qui vise à rationaliser le déplacement des salariés, a été mis en place par 9% des dirigeants, tandis que des aides financières pour utiliser les transports collectifs entre le domicile et le travail sont proposées dans 8% des sociétés. Enfin, les lignes de transports dédiées au personnel existent, mais ne concernent que 5% des entreprises.

La rédaction vous recommande

Sur le même sujet

Fleet

Par Jean-Philippe Arrouet

Confrontés à une dégradation de la rentabilité des contrats flottes, les assureurs pourraient se montrer moins ouverts à la négociation lors [...]