Mon compte Devenir membre Newsletters

Les centres d'affaires ont le vent en poupe

Publié le par

Pour minimiser leurs coûts immobiliers et surfer sur la vague de la mobilité, de plus en plus d'entreprises misent sur les centres d'affaires. Leur vocation: permettre aux collaborateurs nomades de disposer d'un bureau ou d'une salle de réunion clés en main, et ce, partout dans le monde.

@ FOTOLIA / VICTOR ZASTOL'SKIY

«Nous faisons peu ou prou un métier proche de 'hôtellerie, mais au lieu de chambres, ce sont des bureaux que nous louons. » Antoine Pasquet, p-dg de Multiburo, résume ainsi la vocation des centres d'affaires, au coeur de l'activité de sa société. Une off re de location de bureaux tout équipés qui est très appréciée des grands comptes comme des PME. « Dans un contexte de mobilité croissante, les entreprises choisissent des solutions flexibles de location de bureaux, à l'occasion de déplacements ponctuels ou lors de missions plus longues comme des campagnes de recrutement, des présentations de produits, etc. », confirme Olivier de Lavalette, directeur général de Regus pour la région Europe du Sud. Pour les entreprises clientes, l'équation est simple: elles évitent ainsi de payer des mètres carrés sous-utilisés à l'année dans leurs propres locaux.

Pour répondre à cette demande, les acteurs du marché proposent des formules à la carte. « Il est important pour nos clients de disposer d'une certaine souplesse contractuelle, notamment en termes de durée de location. C'est pourquoi, nous leur proposons des locaux pour le temps qu'il juge nécessaire, que ce soit deux semaines, un mois ou encore six mois... », poursuit Antoine Pasquet (Multiburo).

Sur le plan géographique, les sociétés peuvent bénéficier de locaux dans de nombreuses grandes villes françaises mais aussi à l'étranger. Ces dernières années, les acteurs du secteur ont fortement investi afin de finement mailler les territoires. Ainsi, Multiburo dispose de 19 sites en France, cinq en Belgique et d'une quarantaine supplémentaire en Europe grâce à un réseau de sociétés affiliées.

Pour sa part Regus, société d'envergure internationale, possède plus de 1 000 centres d'affaires dans 88 pays (et 500 villes) dont 51 sites en France. « L'accessibilité et la proximité sont deux éléments capitaux. Nos sites sont donc implantés dans des quartiers d'affaires tous desservis par des transports en commun», précise Olivier de Lavalette.

Salles à foison pour "réunionites" aiguës...

Pour offrir encore plus de souplesse, les loueurs d'espaces de travail veillent à disposer de locaux capables d'évoluer selon les besoins des occupants. «La surface moyenne de nos sites à Paris équivaut à 2500 m2, divisibles en une centaine de bureaux. Au départ une entreprise peut louer un seul plateau de travail, puis - en cas de croissance de son activité - agrandir la surface en occupant des bureaux supplémentaires, et ce, dans le même immeuble», témoigne le p-dg de Multiburo. Cette flexibilité de réservation permet aussi d'avoir un prestataire unique, ce qui favorise une massification des dépenses et, in fine, une réduction des coûts.

Poussant toujours plus la stratégie du sur-mesure, les prestataires cherchent constamment à élargir leurs offres au-delà de la stricte location de locaux. Et les salles de réunion constituent une piste solide. En France, Regus en possède 350! «Les salles de réunion sont de plus en plus demandées par les entreprises, pour une demi-journée, dans le cadre de conférences ponctuelles ou pour une semaine, lors de séminaires de formation», explique Olivier Delavalette (Regus). Un créneau sur lequel surfe également Multiburo, dont certains sites disposent de près de sept espaces dédiés aux réunions. «Si la plupart de nos salles de réunion et bureaux sont loués au mois ou au trimestre, nous proposons depuis peu à nos clients une occupation à l'heure», détaille le p-dg. A l'instar d'Eurosites, les salles de réunion constituent le coeur même du business de certains acteurs du centre d'affaires. «En Ile-de-France, nous disposons de 12 salles en propre, situées à Paris et en proche banlieue - notamment à la Plaine Saint-Denis, où le coût de réservation est très compétitif», indique Alain Molle, directeur commercial d'Eurosites.

Alain Molle, Eurosites

« Les visiteurs doivent retrouver sur nos sites la même gamme de services présents dans leur entreprise.»

Centres de visioconférence

Voie royale de diversification du chiffre d'affaires, le sur-mesure prend souvent la forme d'un service clés en main incluant accueil, secrétariat, conciergerie et même visioconférence.

Autre tendance, l'établissement de partenariats avec des chaînes hôtelières pour offrir des solutions d'hébergement à proximité de leurs sites mais également avec des compagnies aériennes pour faire bénéficier les clients de programmes «miles» avantageux. Des services, certes alléchants, qui doivent toutefois susciter la vigilance des acheteurs lors du sourcing: leur tarification variant très fortement d'un prestataire à l'autre...

Des «business lounges» pour les salariés de General Electric

Optimiser ses coûts immobiliers tout en jouant la carte de la flexibilité, c'est le pari qu'a relevé GE (General Electric) en s'appuyant sur les services de Regus. Ainsi tous les salariés du groupe -équipes «sur site», collaborateurs nomades ou travailleurs à domicile- peuvent satisfaire leurs besoins particuliers en accédant à la location d'espaces de travail (bureaux équipés, salles de réunion, etc.) dans plus de 1 000 centres d'affaires à travers le monde (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Allemagne, Chine et Brésil). Les collaborateurs nomades, ou en transit, ayant besoin d'un point d'attache durant leurs déplacements pourront accéder aux salons d'affaires du spécialiste. Un service lancé il y a deux ans par le groupe pour ses clients membres du réseau Businessworld, dont GE fait partie. «Les salariés de cette structure peuvent ainsi occuper leur temps libre pour prendre un café, se connecter à Internet, lire la presse quotidienne, etc., dans l'un de nos business lounges», explique Olivier de Lavalette, directeur général de Regus pour la région Europe du Sud.
Globalement, General Electric s'appuie sur cette offre haut de gamme pour imaginer de nouvelles stratégies en matière d'espaces de travail alternatifs, comme le confirme Stéphanie Fulbright, directrice des opérations immobilières chez GE: «Le développement de ce partenariat nous a permis d'aller plus loin et plus vite dans la transformation comme dans l'adaptation de notre portefeuille immobilier.»

Olivier de Lavalette, Regus

« Pour en faciliter l'accès, nos sites sont essentiellement implantés dans des quartiers d'affaires et près des transports en commun. »