Mon compte Devenir membre Newsletters

Les bons critères pour acheter son mobilier de bureau

Publié le par

Bureaux, meubles de rangement, fauteuils ou encore chaises visiteurs, le mobilier de bureau est un élément-clé du bien-être du personnel. En outre, il permet une productivité avérée et une diminution de l'absentéisme. Les achats de mobilier de bureau ne doivent donc pas être négligés, d'autant plus que leurs coûts sont conséquents.

@ VASYAMAZYRA / FOTOLIA

La tâche de l'acheteur n'est pas mince pour sélectionner le mobilier de bureau. Il doit composer avec différents critères comme les caractéristiques ergonomiques (réglementations et normes), la conception et le style, la durabilité et l'aspect écologique. Mais aussi avec le confort, la commodité de manutention, la souplesse d'utilisation et la facilité d'assemblage et de démontage. Des facteurs qui ont un degré d'importance variable en fonction de l'entreprise. Critère sur lequel chacun s'accorde à lui donner une place centrale: le prix.

Définir les besoins en amont

Les dépenses de l'année passée en mobilier de bureau ne sont pas toujours le reflet des consommations futures. Il est capital de définir les besoins des clients internes. C'est la première étape à ne pas négliger dans le processus achat pour commander les biens les plus adaptés aux besoins. Afin d'allonger la durée de vie du mobilier, privilégier ceux qui se démarquent par leurs critères de solidité et de sobriété. Il doit aussi comporter des possibilités de réparation, d'adaptation et des facilités d'entretien. Les acheteurs rencontrent également des difficultés à comparer les offres en termes de prix, de qualité ou de services. On observe une profusion d'articles auxquels se rattachent des prestations très différentes. Certains sont livrés en kit, alors que pour d'autres, le prix comprend le montage, etc. Pour négocier les meilleurs tarifs et services, mieux vaut s'adresser aux revendeurs spécialisés plutôt qu'aux fournituristes. De même, il est préférable de lancer une consultation auprès de trois ou quatre spécialistes et de les mettre en concurrence.

Les clés

Bien définir les besoins des clients internes S'adresser en priorité aux revendeurs spécialisés en mobilier de bureau plutôt qu'aux fournituristes Prendre en compte le prix des éventuels services annexes et les aspects écologiques (recyclage).

Privilégier l'approche TCO

Lors de l'acquisition de mobilier de bureau, le prix de vente ne représente pas la globalité des coûts auxquels les entreprises doivent faire face. En effet, il est important de prendre en compte le prix des éventuels services de montage, après-vente, ou encore de la revalorisation.

Alexandra Augé, responsable du développement de Sérénia, cabinet-conseil spécialisé dans l'optimisation des achats directs et indirects, et dans l'externalisation des achats et de la recherche d'avoirs.

Alexandra Augé, responsable du développement de Sérénia, cabinet-conseil spécialisé dans l'optimisation des achats directs et indirects, et dans l'externalisation des achats et de la recherche d'avoirs.

Enfin, la dimension écologique entre également de plus en plus en ligne de compte dans la vision des entreprises, mais le recyclage des matériaux peut s'avérer difficile, voire coûteux, notamment, en fin de vie, si les pièces constituant le mobilier ne sont pas facilement séparables les unes des autres, ou s'il n'y a pas de filière de recyclage performante.

Mot clés : Prix | Tco |

Alexandra Augé