Mon compte Devenir membre Newsletters

Les bonnes résolutions de l'acheteur en 2012

Publié le par

Réduction des coûts et meilleure couverture des risques. Tels semblent être les deux piliers sur lesquels les responsables achats devront bâtir - que dis-je! bétonner - leurs agendas en 2012. Ce sont les deux principales conclusions de la deuxième édition de l' étude réalisée par le cabinet AgileBuyer et le groupement achats d'HEC. 82 % des professionnels des achats interrogés pour l'étude, soit 5 % de plus par rapport à 2011, affirment que la réduction des coûts restera leur leitmotiv en 2012. Si l'abaissement des coûts demeure un objectif important, les gains recherchés ne passeront pas forcément par l'accentuation du recours aux pays à bas coûts. Mais, si le risque pays en Chine reste faible, la Coface, lors de son colloque Risque Pays, organisé mi-janvier, a néanmoins noté des fragilités persistantes au niveau des collectivités locales chinoises, particulièrement endettées, et des PME. Acheteurs, prenez donc garde aux problèmes d'insolvabilité de l'empire du Milieu.

Mais changeons de sujet. Est-ce que la poursuite de la réduction des coûts pourrait ralentir l'application des plans RSE des directions achats? L'étude AgileBuyer-HEC indique que non car la notion de RSE résiste bien, d'autant plus que ce sont aux directeurs achats que des objectifs RSE ont été le plus fixés (51 %), et ce, pour la deuxième année consécutive. Côté anticipation et couverture des risques, la Coface constate que le risque pays dans les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine) est désormais moins important que celui prévalant, entre autres, en Europe du Sud. De quoi faire réfléchir aux mouvements de balancier de l'histoire car les civilisations sont comme les êtres humains, elles naissent, croissent et déclinent. Aux Européens de s'appuyer sur leur formidable marché intérieur et leurs ressources en innovation pour contrecarrer cette pente pourtant bien naturelle...

Emmanuelle Serrano

@ THOMAS KOLLER

Emmanuelle Serrano

Par Emmanuelle Serrano, rédactrice en chef

Mot clés : Rse

Emmanuelle Serrano