Mon compte Devenir membre Newsletters

Les achats du groupe La Poste s'ouvrent à l'international

Publié le par

Finies les relations fournisseurs à sens unique, rythmées par les consultations. La direction de Ludovic Provost veut bâtir des alliances avec ses fournisseurs dynamiques et offrir des services riches et solides à ses filiales internationales.

 

Bertrand Mabille (à gauche), Carlson Wagonlit Travel (CWT), a remis le Trophée d'Or à l'équipe du groupe La Poste.

@ WWW.PRESSWALL.FR

Bertrand Mabille (à gauche), Carlson Wagonlit Travel (CWT), a remis le Trophée d'Or à l'équipe du groupe La Poste.

Marquée par une logique descendante du donneur d'ordres vers le sous-traitant, la gestion de la relation fournisseur gagnait à être révisée. « L'implication des acheteurs se limitait à une intervention en amont et en aval de la consultation, indique Ludovic Provost, directeur du développement des achats groupe de La Poste. La notion de partenariat était absente, faute d'exemples et d'opportunités. » Partant de ce constat, la direction du développement des achats décide de bâtir une nouvelle gestion de la relation fournisseur, résolument tournée vers l'international.

Ce qui a séduit le jury

- La contrainte du code des marchés publics dépassée.
- Le caractère humain de la démarche achats.
- Un projet qui s'inscrit dans la stratégie de performance du groupe.

Pépinière de l'innovation

Désormais, la direction du développement des achats oeuvre sur trois fronts. Le premier consiste à favoriser une relation de partenariat basée sur la confiance et la transparence. Les fournisseurs sont invités à venir visiter les sites de production stratégiques du groupe, comme le centre de tri postal, pour découvrir les processus d'innovation mis en place. En retour, la direction du développement achats demande à ces partenaires un accès à leurs sites de production. Au travers de ces engagements, la direction du développement achats défend sa volonté de vouloir faire « éclore des partenaires business s'appuyant sur une vraie stratégie d'innovation ». Complémentaire, le second axe de travail ancre les achats dans la stratégie internationale du groupe La Poste. « Pour nos fournisseurs les plus dynamiques, nous avons proposé un interlocuteur unique à la direction des achats », précise-t-il. Quant aux entités prescriptrices, « elles sont invitées à signer un accord qui leur donne accès au contrat groupe. Les contrats des acheteurs deviennent des offres de services ». Cette vision gagnant-gagnant, comme se plaît à la qualifier Ludovic Provost, assure aux fournisseurs une visibilité de leur offre de services auprès des filiales internationales, tandis que les achats parviennent à consolider les volumes achats. Le troisième point place l'amélioration des compétences opérationnelles de l'acheteur au coeur de la dimension internationale de la direction des achats. Pour mener à bien ce projet ambitieux, elle est allée chercher Ludovic Provost, ancien CEO de filiale opérationnelle à l'étrangerLudovic Provost a été directeur général adjoint de Dynamic Parcels Distribution en Suisse, holding du groupe La Poste regroupant les filiales colis en France et dans le monde. qui a su développer une culture d'ouverture. De plus, des rencontres entre décideurs opérationnels des entités du groupe et collaborateurs de la direction achats sont organisées à Paris et à Bruxelles. Enfin, les acheteurs sont incités à pratiquer l'anglais lors de leurs réunions et négociations et lors de la rédaction de leurs comptes rendus hebdomadaires. Une pratique qui peut sembler anodine pour les acheteurs privés, mais qui l'est beaucoup moins dans le secteur public.

Trophée d'Argent

Imerys. Avec une dépense achats de 2 milliards d'euros et une trentaine de minéraux à exploiter, la gestion du risque d'approvisionnement prend tout son sens pour la direction achats et supply chain du groupe Imerys, menée par Lionel Willaert. C'est pourquoi elle décide de bâtir un indicateur de risque portefeuille fournisseurs dans le cadre de son programme de rayonnement stratégique 2012-2016. Aujourd'hui, 60 % des divisions ont intégré le système d'information portefeuille fournisseurs sur la base du volontariat. 40 % du périmètre achats a été couvert par une analyse de risque fournisseur en 2011.

Mot clés :

Sihem Fekih