Mon compte Devenir membre Newsletters

Le secteur de la LLD poursuit sa croissance

Publié le par

Avec un parc de 972 599 véhicules, en hausse de 6,02 % par rapport à l'exercice 2005, le secteur de la location longue durée poursuit son ascension. Après les grands comptes, c'est au tour des PME de booster la croissance de ce marché. La barre du millionième véhicule géré en LLD devrait être dépassée cette année.

@ Fotolia

Avec 972599 unités gérées au 31 décembre 2006, soit une hausse de 6,02 % sur l'année (91 5517 véhicules gérés fin 2005), les loueurs en longue durée devraient passer le cap symbolique du million de voitures en 2007, si la croissance poursuit son rythme actuel. Jean-François Chanal, président du Syndicat national des loueurs de voitures en longue durée (SNLVD), le confirme: «La location longue durée (LLD) est un produit qui intéresse les entreprises. Les avancées ne se font plus guère sur les grands comptes, mais plutôt sur le secteur des PME. Concernant les TPE, il existe un fort potentiel.» Pour l'exercice 2007, les ambitions sont de maintenir la croissance et d'exploiter au maximum l'ouverture des PME à la LLD.

Le fleet management sous-évalué

 

Malgré les apparences, la location longue durée n'a pas connu un exercice 2006 de tout repos. «La fermeture du marché de l'occasion en Algérie n'a pas été sans conséquences. Il a fallu trouver de nouveaux débouchés, notamment en Europe de l'Est», précise Jean-François Chanal. En effet, le marché algérien était un moyen pour les loueurs de redistribuer les véhicules des flottes automobiles françaises. «Et puis la nouvelle fiscalité a nécessité une adaptation de l'offre des loueurs à la demande des sociétés», reprend Jean-François Chanal. L'aspect contraignant de la nouvelle TVS (taxe sur les véhicules de société) a poussé les entreprises à revoir leur gestion de flotte et à intégrer des critères environnementaux dans le choix de leurs voitures. A ce jeu, Renault est le constructeur qui sort vainqueur, puisque quatre de ses automobiles figurent aux quatre premières places des véhicules les plus demandés.

Au niveau du classement des loueurs en longue durée, peu de changements sont à noter. Arval domine toujours, devant Crédipar qui a dépassé Diac. Si l'on intègre les véhicules en fleet management, Diac reste néanmoins leader devant ALD Automotive, Crédipar et Arval. Il faut dire que sur ce dernier secteur, les intentions des loueurs sont variables. Certains ont tout simplement choisi de délaisser le fleet management au profit de la LLD. Par conséquent, avec seulement 0,28 % de croissance en 2006 et 256080 véhicules sous sa coupe, le bilan du fleet management paraît bien maigre. Toutefois, le SNLVLD ne recense pas l'ensemble du parc géré de la sorte, contrairement la LLD, où il représente 97 % du secteur. Des fleet managers comme Aon Auto ne figurent pas dans les statistiques, ce qui laisse supposer que le fleet management se situerait allègrement au-delà des 300000 unités.