Mon compte Devenir membre Newsletters

Le salon Siseg-Proseg affiche ses ambitions

Publié le par

«Nous ne voulons plus être simplement perçus comme le salon des gommes et des crayons.» Corinne Zarzavatdjian, le nouveau commissaire général du Salon international des services généraux et des achats hors production, exprime ainsi sa volonté de donner une nouvelle dimension à cette manifestation qui se tiendra du 5 au 7 juin, Porte de Versailles, à Paris. Anciennement Proseg, Siseg-Proseg a été racheté par Tarsus France, en octobre. «Le Proseg n'était plus assez représentatif de la profession, poursuit-elle. Nous allons donc proposer une nouvelle organisation, avec une nomenclature par offre de services. Le Siseg-Proseg doit redevenir un carrefour d'échanges et de business, avec des rendez-vous d'affaires, des ateliers et des débats sectoriels.» L'objectif visé est de réunir une quarantaine de secteurs d'activités. «Les visiteurs, que nous avions interrogés, nous ont demandé de leur apporter «des bouquets de solutions» par secteur», précise-t-elle. Services aux occupants et aux bâtiments, amélioration de l'espace de travail, nouvelles technologies et systèmes d'impression... Le potentiel du marché des services généraux ne s'est jamais démenti. Selon l'Arseg (Association des responsables de services généraux), le secteur représente un chiffre d'affaires de plus de 90 milliards d'euros, soit 6 % du PIB, et près de 1 million d'emplois. Environ 350 exposants et 12000 visiteurs sont attendus.